Newsletter JANVIER 2018

Le mot du Président
Cheick Tidiane CAMARA

Chers Amis,

 

 

Bonne et heureuse année !

 

Que 2018 soit pour chacun et pour tous, une année de bonheur, de santé et de prospérité.

Qu’elle apporte succès à toutes vos entreprises !

Durant l’année qui vient de s’écouler, il s’est passé beaucoup de choses. Parmi celles qui ont retenu mon attention, je vous en cite quelques-unes :

  • 2017 selon l’Aviation Safety Network (ASN), a été l’année la plus sûre depuis 1946, tant au niveau du nombre d’accidents qu’au niveau du nombre de victimes.

    Cette performance n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’efforts permanents par, entre autres, la mise en place et le respect de normes et pratiques réglementaires pour assurer la sécurité des vols. Je pense notamment : 

    • Aux audits de sécurité USOAP de l’OACI pour les états
    • Aux audits IOSA de IATA pour les compagnies aériennes
    • A la création d’Agences régionales chargées de la supervision de la sécurité aérienne
    • Au rajeunissement continu de la flotte mondiale par des avions modernes plus fiables et plus surs

 

  • L’élection d’un francophone à la tête de l’AFRAA (Association des compagnies aériennes africaines) en la personne d’Abderrahmane BERTHE. De tous les  secrétaires généraux de l’Association que je connais, il est probablement celui qui a l’expérience la plus riche dans le transport aérien. Il a travaillé dans plusieurs compagnies aériennes en France et en Afrique, à des postes de responsabilités, dont trois fois Directeur Général. Cette expérience sera pour lui un atout pour la réussite dans ses nouvelles fonctions. Et j’exprime le souhait qu’il trouve le moyen de convaincre Air Côte d’Ivoire, opérateur majeur en Afrique de l’ouest et du centre, de rejoindre l’AFRAA. De mon point de vue, la non-participation de cette compagnie à l’association panafricaine est une anomalie qu’il faut corriger.

     

  • L’ATAF (Association des Transporteurs Aériens Francophones) a changé de Président. Le Burkinabé Mamadi SANOH a passé le témoin à notre ami le Général Abdoulaye COULIBALY, Président d’Air Côte d’Ivoire. Monsieur SANOH a eu droit à un hommage appuyé de ses collègues lors de la dernière Assemblée Générale de l’Association. Hommage amplement mérité, car c’est sous sa présidence et grâce à son tandem avec le Secrétaire Général, le flegmatique Dominique PATRY, que l’ATAF a été redynamisée, pour devenir un espace précieux de rencontre et d’échanges entre les acteurs du transport aérien francophone.

     

  • L’inauguration tant attendue du nouvel aéroport de Dakar Blaise DIAGNE. Je n’ai personnellement pas eu encore l’avantage de le visiter, mais pour tous ceux qui l’ont vu, et m’en ont parlé, il s’agit d’un véritable bijou. Puisse l’essor du transport aérien régional en profiter.

     

Que nous réserve 2018 ?

 

  • Les prévisions, notamment celles de l’IATA, sont très bonnes pour l’industrie cette année. L’Association estime, en effet, que notre secteur devrait enregistrer un trafic de 4,3 milliards de passagers en 2018, soit une croissance de 6%, avec un bénéfice de 38,4 Milliards d’USD en augmentation par rapport de 2017 (31,4milliards). Les transporteurs africains, eux, enregistreraient une perte de 100 millions de dollars US, soit le même niveau que l’an dernier. IATA considère que le continent doit accentuer la libéralisation afin d’améliorer sa connectivité intérieure, gage d’accélération de la croissance de son trafic,le coefficient d’occupation de sièges des compagnies africaines se trouvant, encore à un niveau inférieur de 10 points à la moyenne de l’industrie avec 70%.

     

  • Le marché unique du transport aérien en Afrique, le Single African Air Transport Market (SAATM), qui, selon la Commission de l’Union Africaine, devrait être lancé ce mois de janvier 2018 en marge de son prochain sommet. Wait and see !

     

Vous lirez dans cette première livraison de l’année une analyse de la Directrice Générale d’ECTAR sur les low-cost, low fare ou comment se réinventer ? Elle vous propose d’ailleurs le séminaire que nous organisons dans ce cadre sur « le rôle stratégique de l’expérience client » ; nous vous donnons ensuite des actualités de notre Cabinet, et un tour d’horizon de nos formations et de celles de l’IFURTA.

Bonne lecture !

Cheick Tidiane CAMARA

Président du Conseil d’Administration

  

Recevez notre Newsletter trimestrielle par mail / Receive our trimestrial newsletter by mail