Éditorial du Président du Conseil de Surveillance

C.T. Camara Président du Conseil de SurveillanceChers amis,

Bonjour.

Vous avez probablement lu dans la presse, il y a peu, que trois états du Sahel projettent de créer une compagnie aérienne commune.

Il s’agit de la Mauritanie, du Mali et du Niger qui veulent, par ce futur outil communautaire, je cite : « faire baisser le coût du transport aérien dans leurs trois pays ». La Mauritanie a été désignée pour coordonner le projet.

Que faut-il penser de ce projet ? Pas grand-chose pour le moment, car on n’en connait ni le contour, ni encore moins les objectifs stratégiques, opérationnels, commerciaux et économiques.

On peut, tout au plus, faire une observation et poser une question.

L’observation :

Encore une fois, ce sont les gouvernements qui ont pris cette initiative et en sont, pour l’instant, et pour ce que j’en connais, les principaux acteurs. Nous savons que dans l’espace concerné, les gouvernements n’ont pas fait preuve, jusque-là, d’un grand savoir-faire en matière de création de compagnies aériennes pérennes. Je ne citerai pas tous les exemples qui le prouvent car ils sont nombreux et connus de tous (Voir la précédente parution).

Alors, il faut souhaiter, que ces promoteurs trouvent rapidement le moyen d’impliquer des privés concernés par cette activité, afin que ces derniers, en investisseurs avisés, en confient les études et la réalisation à des professionnels avérés du métier.

Mon avis sur la question est que les états doivent se consacrer à créer l’environnement et les conditions favorables (cadre législatif, réglementaire et infrastructures) indispensables à l’émergence d’initiatives privées viables.

La question :

Que deviendront les compagnies aériennes existantes que sont Mauritania Airlines International et Air Mali ???

Ceci dit, il faut déplorer qu’aucune compagnie aérienne de l’Afrique de l’Ouest, au contraire de celles de l’Afrique Centrale (Ecair, Camair-co, Ceiba), n’a aujourd’hui de dessertes intercontinentales.

Souvenons-nous de celles, ci-après, nées juste avant ou après les indépendances qui reliaient l’Afrique à l’Europe et au Moyen Orient :

  • Ghana Airways, fondée le 4 Juillet 1958
  • Nigeria Airways Ltd, fondée en 1958
  • Air Guinée, créée en 1960
  • Air Afrique, constituée le 28 mars 1961 par un accord liant onze états africains francophones
  • Air Mali, créée par décret du gouvernement malien en mai 1961

Je ne cite ici que celles qui ont eu en un moment ou un autre des dessertes intercontinentales. J’en oublie probablement certaines. Si c’est le cas, je remercie, par avance, ceux qui pourraient rafraichir ma mémoire.

Ces transporteurs qualifiés, par beaucoup, d’historiques, ont tous disparus. Depuis l’Afrique de l’ouest vit la création et la disparition des compagnies aériennes au « rythme des saisons. »

Vous lirez dans cette édition, un article de Mme Délia BERGONZI, DG ECTAR, concernant la Sécurité Aérienne dans la zone AFI, un rappel des offres ECTAR concernant les Aviations Civiles sur la formation sécurité, et quelques informations générales sur l’actualité d’ECTAR mais aussi celle de notre partenaire, IFURTA.

Bonne lecture à tous

Cheick Tidiane CAMARA

Président ECTAR

Sommaire


La sécurité dans la zone AFI : défi et perspectives

Télécharger l’article au format pdf

Délia BergonziLa sécurité du transport aérien… un défi sans fin !

Les données préliminaires publiées par l’OACI indiquent qu’environ 3,1 milliards de passagers ont utilisé le réseau mondial de transport aérien pour leurs voyages d’affaires et de tourisme en 2013, ce qui représente une hausse de 5 % par rapport à 2012. Ce chiffre devrait dépasser les 6,4 milliards d’ici 2030, selon les projections actuelles. L’OACI indique aussi qu’il y a eu 33 millions de départs d’aéronefs dans le monde en 2013, ce qui constitue un nouveau record et une augmentation de plus d’un million de vols par rapport à 2012.

Ces nouveaux records établis n’ont pas empêché que 2013 ait été l’année la plus sûre de l’histoire du transport aérien international régulier, du point de vue du nombre de pertes de vie. En effet, selon l’OACI, si le nombre d’accidents mortels survenus dans le cadre de vols commerciaux réguliers est demeuré stable à 9 en 2013, celui des décès a chuté considérablement pour la troisième année consécutive. Par rapport à 2012, il passe de 372 à 173 (baisse de 53,5 %) au niveau mondial. Les bons résultats globaux sont le fruit, selon Mr Raymond Benjamin, Secrétaire Général de l’OACI, d’un travail de longue haleine, coopératif sur les priorités de l’aviation en matière de sécurité. Dr Bernard ALIU, tout nouvellement élu au poste de Président du Conseil de l’Organisation, souligne dans la même ligne que la sécurité est un des objectifs stratégiques de l’OACI.

Si on utilise les régions de responsabilité des Groupes régionaux de sécurité de l’aviation (RASG) de l’OACI comme base de comparaison, le Moyen-Orient n’a connu aucun accident mortel, l’Afrique et l’Asie-Pacifique, un chacune, l’Europe, deux, et les Amériques, cinq accidents mortels, le nombre le plus élevé en 2013. Cependant, si l’Afrique n’a enregistré qu’un accident mortel en 2013, elle n’en reste pas moins la région du monde pointée du doigt, en ce sens qu’elle affiche, au regard de son trafic, le taux d’accidents le plus élevé par nombre de départ. Encore 6 fois plus élevé que la moyenne mondiale.

Le transport aérien joue un rôle majeur dans les échanges de biens et de personnes sur le continent africain qui souffre encore de carences au niveau de ses infrastructures de transport terrestre, malgré les efforts du PIDA .

En tant qu’élément intégrateur et facilitateur des échanges, le transport aérien du continent se doit d’être sûr, ordonné et efficace.

Télécharger l’article complet au format pdf

 

Sommaire


Opération Europol de lutte contre la fraude bancaire dans l’aérien :
la gendarmerie des transports aériens pilote en France.

Sommaire

Le mardi 8 et le mercredi 9 avril 2014, Europol a organisé une vaste opération de lutte contre la fraude à la carte bancaire dans le domaine du transport aérien. Point de contact en France, la GTA a coordonné les actions sur le territoire. Explications.

Les mardi 8 et mercredi 9 avril 2014, une vaste opération de lutte contre la fraude bancaire au préjudice des compagnies aériennes a été initiée par Europol dans 33 pays (24 de l’Union européenne et 9 pays tiers) et sur 61 plateformes aéroportuaires attachées.

En France, la Gendarmerie des transports aériens (GTA) a participé à ces deux journées d’action avec le concours notamment de la Police aux frontières (PAF) et des compagnies aériennes (signalements d’actes délictueux, escroqueries…). À cet effet, ce sont plus 60 militaires de la GTA (section de recherches, groupements de GTA Nord et Sud) qui ont été mobilisés durant près de 48 heures.

En outre, pour gérer les manœuvres sur le terrain, un PC opérationnel a été installé dans les locaux de la direction générale de l’aviation civile à PARIS (présence GTA, PAF, IRCGN, STRJD, Europol) du mardi 8 avril, 6 heures (jusqu’à 22 heures), au mercredi 9 avril 2014 (6-22 heures).

Mercredi 9 avril 2014, à 16 heures 30, 240 sollicitations et 60 interpellations ont eu lieu sur l’ensemble du dispositif européen.

En France, la GTA a reçu un total de 56 signalements (près d’un quart du total de l’opération). Ces sollicitations ont donné lieu à 4 mesures de garde à vue, 9 auditions libres, 4 opérations de contrôle d’identité et 12 enquêtes.

À noter que 17 passagers signalés n’étaient pas présents sur les vols correspondants et 10 n’ont pas pu être traités faute d’éléments probants transmis par les compagnies aériennes.

Bilan : 2 convocations par OPJ, 6 classements sans suite dont un sous condition de remboursement du préjudice et 12 poursuites d’enquête.

Faits marquants / Insolite :

  • interpellation à Nice d’un passager porteur de 12 titres d’identité falsifiés.
    Individu remis à la PAF en charge de l’enquête.
  • vérification en cours en Martinique par la BGTA du Lamentin concernant un signalement (aspect ultramarin de l’opération).

Cabinet communication de la GTA


Zoom sur les formations ECTAR en 2014
ECTAR

FORMATIONS PRATIQUES ET COMPLÉMENTAIRES POUR LES INSPECTEURS DE L’AVIATION CIVILE

Nos formations se veulent résolument pratiques afin de mettre en œuvre les savoirs théoriques des formations de base. Nos formations apportent une réelle valeur ajoutée, étant divulguées par des Inspecteurs rodés aux meilleures pratiques.

- Système de Management de la Sécurité Intégré (SMSI) sur site ou à ECTAR (télécharger)
CTE (télécharger)
PEL (télécharger)

Also in english !

Avantages ECTAR FORM • Une formation adaptée aux besoins spécifiques des clients
• Un compte rendu de formation
• Une formation basée sur des expériences et exemples concrets

Pour plus d’information ou demande de formations particulières, cliquez ICI.

Sommaire


En bref…
  • Visitez notre nouveau site web http://www.ectar.aero ! et « likez-nous » sur la page ECTAR Facebook !
  • Le 28 février 2014, Air Caraïbes, en la personne de Carine VECTOL, a récompensé la meilleure vendeuse ECTAR d’Ancillaries, entre le 01/11/13 et le 31/12/13 : Shapna a reçu 2 billets aller-retour PAR – ANTILLES en classe Soleil + 1 séjour de 6 jours à l’Hôtel Karibea Resort de Sainte Luce 3* ou Amyris + 1 semaine de location de voiture. Un grand merci à notre client Air Caraïbes et à son partenaire Karibea !
  • ECTAR assistera au 2nd Symposium Transport Aérien de l’OACI qui se tiendra à Montréal (Canada) les 7-8 mai 2014, sur le thème : « Développement du transport aérien : fixer le cap ». Venez nous y rencontrer ! (Télécharger le programme en .pdf)
  • ECAIR a ouvert ses lignes vers Dubaï ! Le vol officiel inaugural de Brazzaville vers Dubaï a eu lieu lors des festivités de l’ouverture de la deuxième partie de l’aéroport de Maya-Maya, le 5 Février dernier. L’exploitation commerciale a commencé avec le programme été, le 31 Mars.

Sommaire


IFURTA : Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien

Séminaires Professionnels Transport Aérien
INSCRIVEZ-VOUS VITE !

SANS OUBLIER : 14-15 MAI 2014,
Colloque « Les nouveaux enjeux des compagnies aériennes »

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ET FACTEURS HUMAINS

- du 14 au 18 avril 2014 (5 jours)

  • Une approche globale
  • L’accidentologie
  • Le cadre juridique international et national
  • Les institutions (OACI, CEAC, EASA, UE, DGAC…)
  • Comprendre la sécurité et le management du risque
  • L’analyse et la prévention des vols
  • Les retours d’expérience
  • Formation et motivation
  • La sécurité et les acteurs (constructeurs, aéroports, compagnies)
  • Facteurs humains et système complexe
  • Performances humaines et ses limites
  • Physiologie et psychologie
  • Le cerveau humain, l’erreur humaine
  • La communication, le travail en équipage
  • L’enquête accident
  • La faute pénale

FRET AÉRIEN : des compagnies régulières au fret express

- du 28 au 30 avril 2014 (3 jours)

  • L’économie du transport aérien de marchandises.
  • Réglementation nationale, communautaire et internationale.
  • Traitement du fret aérien international et problèmes douaniers.
  • Missions et politiques « fret » des autorités aéroportuaires et des compagnies aériennes
  • Les acteurs du fret (agent, transitaire, chargeur, commissionnaire, syndicats professionnels…).
  • La messagerie express, la poste aérienne.
  • Les alliances et partenariats.
  • La sûreté du fret.

IMPORTANCE DE LA QUALITE DANS L’AERONAUTIQUE

- du 5 au 7 mai 2014 (3 jours)

  • Historique et importance de la qualité.
  • Pourquoi une démarche qualité dans l’aéronautique ?
  • Le management par la qualité.
  • Processus et audit qualité.
  • La qualité développée par les acteurs (compagnies aériennes aéroports, constructeurs…)
  • Qualité réglementaire et démarche qualité.
  • Outils, normes iso…
  • Système qualité européen : les JARs, EASA…

INSCRIVEZ-VOUS VITE !

Pour les inscriptions et demandes de renseignements pratiques vous pouvez contacter
l’IFURTA à l’adresse suivante : secretariat.ifurta@univ-cezanne.fr

IFURTA 15-19 allée Claude Forbin, 13626 Aix en Provence
Tel.: 04 42 52 72 90 – Fax : 04 42 52 72 99

Sommaire

Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail