L'équipe dirigeante

Ingénieur des ponts et Chaussées à la retraite depuis 2003, Jean Bergonzi a fait toute sa carrière dans l’Aviation Civile. Il a également un DESS en droit aérien de la faculté de Droit d’AIX MARSEILLE et DESS en Economie et gestion du Transport Aérien de l’IFURTA.

Entré à l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile) en 1959, Jean a occupé, jusqu’en 1978, des postes directement liés au contrôle de la circulation aérienne. A partir de cette date, jusque fin 1988, il a géré la participation civile à l’organisme mixte (civil-militaire) de Gestion de l’espace aérien Sud-Est, dont l’objectif était d’assurer la compatibilité de l’ensemble des activités impactant l’utilisation de l’espace aérien. Ce fut une période très instructive à tous points de vue, en particulier, dans la façon de conduire l’indispensable concertation nécessaire à la résolution des différents conflits d’intérêt, notamment, entre les activités de la circulation aérienne générale, les activités militaires et celles d’essais/réception. De grands progrès ont été réalisés, liés pour une part aux avancées technologiques mais surtout à une plus grande prise en compte par tous les partenaires des besoins essentiels de chacun dans la recherche de solutions acceptables par tous.

De 1989 à 1993 une affectation au Ministère de la Coopération comme chargé des affaires aéronautiques lui a permis d’aborder l’ensemble des domaines de l’Aviation Civile (navigation aérienne, gestion aéroportuaire, construction aéronautique, compagnie aérienne, sûreté, etc…). Le champ couvert par la Coopération comprenait 33 pays, francophones et autres, en Afrique, Océan Indien et Caraïbes. La richesse des contacts, l’intérêt des sujets traités, lui ont laissé de cette période un souvenir très fort qui l’a largement influencé dans la décision de poursuivre cette coopération en s’impliquant directement sur site, à Dakar, en tant que Conseiller Technique à la Direction Générale de l’ASECNA qui venait juste d’être restructurée fin 1989.

A l’ASECNA, correspondant direct du Ministère de la Coopération, chargé, entre autres, de la gestion de l’assistance technique (personnels et crédits), du suivi de la mise en œuvre de programmes dont il avait obtenu le financement précédemment (projet CELICA …), de la présentation au financement FED, sous forme de don, d’un programme de formation d’un montant de 14,2 Millions d’euros, qui a abouti en 2002. Pendant toute cette période de 1993 à 2002, Jean a participé à différentes réunions internationales et animé de nombreux groupes de travail. 

Grâce à cette expérience acquise au sein de l’ASECNA, Jean a consolidé sa connaissance de l’Afrique, pu apprécier les atouts de chaque Etat et mieux cerner ses besoins d’assistance. Ces acquis, il les met à profit en tant que chef de projet au sein de la société ECTAR ; pour proposer des actions de formation les mieux adaptées aux besoins exprimés.


Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail