Ataf Membre de l’ATAF depuis 2016

Camair-co : les billets d’avions désormais accessibles par Mobile Money

Tout comme le paiement des factures d’électricité d’eau, l’achat des titres de transport, du crédit téléphonique, certaines courses, les frais scolaires, etc., l’achat des billets d’avions du transporteur aérien camerounais font désormais partir de la galaxie des services offerts par la monnaie électronique.

Il est désormais possible pour les passagers de la compagnie aérienne publique camerounaise, Camair-Co, d’acheter leurs titres de transport via les services Mobile Money des opérateurs de mobile Orange et MTN Cameroon, apprend-on dans un document officiel de la compagnie. Cette offre permet ainsi de pouvoir acquérir son billet d’avion tous les jours, y compris les week-ends et les jours fériés, à partir de son téléphone portable. Camair Co rejoint ainsi dans la galaxie du Mobile Money de certaines entreprises de transport par bus VIP qui expérimentent ce moyen de paiement des services depuis plusieurs années. Le Mobile Money connaît en effet, une croissance fulgurante au Cameroun depuis son lancement en 2006. À ce jour, les deux principaux opérateurs du mobile dans le pays revendiquent un parc d’utilisateurs de ce service estimé à 9,5 millions de clients, dont 5 millions pour MTN Cameroon.

La percée de ce mode de paiement est telle que l’intermédiation financière représente officiellement 33% de l’impact global d’un opérateur de mobile tel qu’Orange, sur l’économie camerounaise. Et l’avenir semble radieux pour le Mobile Money dans le pays, avec l’avènement annoncé de l’interopérabilité des systèmes de paiements dans la zone Cemac. Sur ce registre, les compagnies de téléphonie mobile Orange et MTN ont déjà mis sur pied la plateforme Mowali. Elle va gérer l’interopérabilité des transactions entre ces deux grands acteurs du Mobile Money en Afrique. Mowali bénéficiera immédiatement des bases clients Mobile Money de MTN et d’Orange, soit plus de 100 millions de comptes sur 22 des 46 marchés de l’Afrique sub-saharienne, dont celui du Cameroun, sur lequel le service Mobile Money est présenté par le groupe Orange comme un véritable relais de croissance pour sa filiale locale. Ce partenariat visant à développer le Mobile Money qui pourrait d’ailleurs induire une réduction des coûts actuels de ce service au Cameroun, survient au moment où un autre opérateur prépare son arrivée sur ce marché.

«L’interopérabilité des paiements mobiles pour soutenir l’inclusion financière a été l’obstacle le plus difficile à surmonter pour le secteur des services financiers. Avec Mowali, Orange et MTN fournissent une solution qui leur permettra, à eux-mêmes ainsi qu’à d’autres sociétés, d’étendre plus rapidement les services financiers numériques à travers l’Afrique, et ce pour tous, y compris les populations défavorisées», avait déclaré Kosta Peric, directeur adjoint des services financiers pour les populations défavorisées à la Fondation Bill & Melinda Gates.

Dans le même temps, de nouveaux opérateurs du Mobile Money sont annoncés au Cameroun. Il s’agit notamment de Nextell, le 3ème opérateur de mobile du pays, qui s’apprête à lancer Nexttel Possa. Le banquier Société Générale Cameroun a, pour sa part, récemment lancé son offre YUP dans le pays. En effet, il y a quelques mois, la banque centrale des six Etats de la Cemac a autorisé l’opérateur de mobile Nexttel, à lancer son service Mobile Money baptisé Nexttel Possa, en partenariat avec la filiale camerounaise du groupe bancaire nigérian UBA.

https://www.camer.be