La Chine s'engage sur 300 Airbus

A l'occasion d'une visite d'Etat du président chinois Xi Jinping à Emmanuel Macron, une importante commande d'Airbus a été dévoilée à l'Elysée. La centrale d'achats chinoise CAS (China Aviation Supplies Holding Company) a signé un accord commercial général avec l'avionneur européen le 25 mars portant sur l'acquisition de 300 appareils, 290 de la famille A320 et dix A350.

« La conclusion d'un grand contrat pour Airbus est une avancée importante et un excellent signal (...) de la force des échanges » entre la Chine et la France, a jugé le président français.

Cet accord élargit le précédent, signé en janvier 2018, qui ne portait « que » sur 184 A320. Selon Airbus, il est le témoin de la forte demande en Chine sur tous les secteurs (intérieur, régional et long-courrier). L'avionneur estime en effet les besoins du pays à 7 400 appareils (cargo compris) sur vingt ans, représentant près de 20% de la demande mondiale sur la période.

Actuellement, 1 730 Airbus sont en service en Chine, dont 1 455 appareils de la famille A320 et dix-sept A350 (en service chez Air China, China Eastern, Hainan Airlines et Sichuan Airlines).

La valeur de l'accord est difficile à estimer, la répartition entre A320/A321 et ceo/neo n'ayant pas été détaillée. La commande devrait compter un bon nombre d'A321, qui représente une part de plus en plus importante des contrats pour la famille, mais pourrait également comprendre des A319, le modèle étant particulièrement adapté aux opérations dans les régions montagneuses.

Emilie Drab / https://www.journal-aviation.com