Accords aériens - Vols directs entre la côte d’ivoire et Etats Unis. Et si c’était pour demain ?

C’est ce qui ressort du  tête-à-tête  entre les autorités ivoiriennes et  une délégation américaine en visite de travail à Abidjan la semaine dernière.

A la suite de la rencontre qui s’est tenue le vendredi 26  Mai entre le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et une délégation d’officiels et d’hommes d’affaires américains conduite par la vice-présidente du Conseil municipal de Miami, Audrey Edmonson , le ministre des transports Amadou Koné a rappelé un volet qui pouvait rapidement fructifier la coopération entre les deux pays. « Nous sommes très heureux de vous recevoir et plaçons beaucoup d´espoir dans le partage d´expériences entre nos deux pays. Sur le secteur aérien, nous sommes très intéressés pour qu´il y ait un vol direct entre Abidjan et les USA. Cela pourrait davantage nous rapprocher » a dit le ministre Amadou Koné.

Pour la vice-présidente du Conseil municipal de Miami, la volonté du  gouvernement américain est clairement affichée. « Nous voulons consolider les relations entre la Côte d´Ivoire et les USA à travers le jumelage de nos ports. Nous voulons vraiment travailler avec la Côte d´Ivoire pour accroître le tourisme et le transport des biens et des personnes, les échanges commerciaux », a-t-elle affirmé en réponse.

L’aéroport  international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan présente en effet tous les atouts.  Il est certifié  par la Transportation Security Administration (TSA), l’Agence nationale américaine de Sécurité dans les transports depuis 2015. Cette certification la  qualifie à être une plate tournante pour des vols directs en provenance ou en partance pour les Etats-Unis.

L’état ivoirien depuis quelques années s’investit dans la  modernisation de  l’infrastructure  aéroportuaire. En avril dernier AERIA, la société concessionnaire de l'Aéroport Felix Houphouët-Boigny d'Abidjan s’est vue octroyer un financement de 8.5 milliards de Fcfa afin de désengorger l'aéroport et accroître sa capacité d'accueil au vue de l’augmentation continue du trafic aérien.

Avec un record en 2016 de 1.8 millions de passagers, c’est  l’un des plus denses dans la sous-région.

En Afrique de L’Ouest, les vols directs à  direction des Etats Unis s’effectuent depuis les aéroports internationaux d’Accra, Dakar et Lagos.

http://newsaero.info/