Aéroports : La vision de Justin Ndoundangoye

Présidant les travaux de la 34e session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon, le ministre des Transports a annoncé plusieurs mesures susceptibles de booster compétitivité et d’attractivité des aéroports du Gabon. Parmi elles, l’instauration de «redevances additionnelles» pour «refinancer la réhabilitation de l’ensemble des plateformes aéroportuaires du Gabon».

La 34e session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon s’est tenue le 23 novembre à Libreville. Présidés par le ministre des Transports, les travaux ont porté sur la mise aux normes des aéroports du pays, leurs compétitivité et attractivité et, la structuration des prix des billets d’avion.

A cette occasion, Justin Ndoundangoye a demandé à la délégation gabonaise de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne en Afrique (Asecna) de mettre en place «dans les plus brefs délais», des mécanismes rendant les aéroports du Gabon plus compétitifs et attractifs. Depuis janvier 2011, l’Asecna s’est vue déléguer gestion des activités aéronautiques nationales.

Grâce au contrat signé en décembre 2010 avec l’Etat gabonais, l’Asecna est chargée d’assurer la gestion commerciale de 10 aéroports du pays ; l’exploitation des services de la navigation aérienne sur huit aérodromes ; l’exploitation et l’entretien des installations météorologiques synoptiques (sauf Libreville, Port-Gentil et Mvengué) et ; la gestion de la sûreté sur les aéroports qui relèvent de son périmètre.

Selon le ministre des Transports, le gouvernement entend ainsi faire des aéroports les nouvelles vitrines du pays. «C’est dans cette optique que nous nous engageons à sortir le Gabon de la liste noire de l’Union européenne et l’Organisation de l’aviation civile internationale. Dans cette même foulée, nous avons à déclasser l’aéroport de Mvengué et l’aéroport de Port-Gentil de leur statut d’aéroports internationaux», a déclaré Justin Ndoundangoye.

Pour le ministre des Transports et président du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon, la compétitivité et l’attractivité des aéroports du Gabon passeront par la mise en norme des aéroports sur le territoire national. Dans cette démarche, il a annoncé la mise en place de nouveaux mécanismes de levée de fonds, notamment des nouvelles redevances qui vont être arrêtées par le gouvernement.

Les nouvelles redevances devraient permettre «de refinancer la réhabilitation de l’ensemble des plateformes aéroportuaires du Gabon», a révélé Justin Ndoundangoye. Ce dernier a assuré que l’application de ces redevances n’impactera pas les prix des billets d’avion.

«Qui dit redevance additionnelles, dit majoration du coût du billet. Donc, l’objectif pour nous c’est de mettre en place le plus rapidement possible par décision que je vais prendre, un comité qui va statuer sur la compétitivité, qui va statuer sur l’attractivité de l’aéroport de Libreville», a affirmé le Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon. Plusieurs des résolutions adoptées durant cette 34e session seront effectives dans un délai de six mois.

https://www.gabonreview.com