Une femme aux commandes d’Air France

Anne Rigail a été nommée Directrice générale d’Air France sur proposition de Benjamin Smith, le CEO d’Air France-KLM qu’elle remplacera donc. Après la nomination d’un Canadien à sa tête, le groupe franco-néerlandais a choisi pour la première fois de placer une femme à la tête de la compagnie aérienne française.

Jusqu’à présent Directrice générale Adjointe Client de la compagnie nationale française, Anne Rigail prendra ses fonctions de Directrice générale le 17 décembre 2018. Elle remplacera à cette date Benjamin Smith, qui avait été nommé Directeur général d’Air France par intérim en septembre. Anne Rigail se dit « très honorée de devenir Directrice générale d’Air France. Depuis plus de 27 années, je mets toute mon énergie et mon engagement pour la réussite d’Air France et de ses personnels. Je suis très confiante dans la stratégie de conquête de Benjamin Smith et je partage son enthousiasme pour le rayonnement de la marque Air France dans le monde ». Le Conseil d’administration d’Air France a par ailleurs nommé Benjamin Smith administrateur d’Air France, et a confirmé Anne-Marie Couderc dans ses fonctions de Présidente du Conseil d’administration d’Air France.

Née le 8 mars 1969, Anne Rigail est diplômée de l’Ecole des Mines de Paris. Elle intègre Air Inter en 1991. En 1996, elle est nommée Responsable du service client Air France de l’escale de Paris-Orly. En 1999, elle devient Responsable de la correspondance passagers et bagages du hub à Paris-Charles de Gaulle, puis responsable du produit client et bagage pour l’Exploitation Sol. En 2005, elle est nommée Responsable des opérations du hub de l’aéroport Paris-CDG. Elle devient Directrice de l’Exploitation Sol à Paris-Charles de Gaulle en 2009. En 2013, elle devient Directrice générale adjointe Service en vol, en charge du Personnel Navigant Commercial. Elle est nommée en 2017 Directrice générale Adjointe Client. Elle prendra donc son poste de directrice générale lundi prochain.

Son premier dossier sera bien sûr la négociation catégorielle avec les pilotes, dont le syndicat majoritaire SNPL Air France ALPA vient lui aussi d’élire une nouvelle direction, avec à sa tête un pilote détaché chez la filiale low cost Transavia. Un syndicat qui compte se pencher sur la sécurité des vols, les négociations sur les plans stratégiques « envisagés par nos dirigeants et actuellement encore non définis clairement », ou la préparation des équipes en vue du futur CSE (Comité social et économique). Rappelons que le SNPL Air France réclame toujours, en plus des 4% obtenus pour l’ensemble des salariés, un coup de pouce supplémentaires de 4,7% pour les pilotes. Anne Rigail devrait rapidement nommer des adjoints, La Tribune croyant savoir que Ben Smith a aussi commencé à faire le ménage au Comex : un cabinet de chasseurs de tête en évaluerait les membres, tandis que le CEO « a déjà commencé à apporter des modifications dans le périmètre des postes » et a « décidé de créer une « task force » sur la sécurité des vols pour évaluer les procédures et les pratiques d’Air France » qui sera pilotée par Eric Gobert, un commandant de bord A380.

Le Directeur général du groupe de l’alliance SkyTeam Benjamin Smith a déclaré : « Je me réjouis de la nomination d’Anne Rigail comme Directrice générale d’Air France. Anne est une grande professionnelle du secteur aérien. Tout au long de sa carrière au sein de la compagnie,  elle a toujours porté une attention particulière à ses équipes dans la mise en œuvre des transformations qu’elle a menées, et placé le client au cœur de toutes ses actions. L’enjeu pour Air France aujourd’hui est, avec l’engagement de l’ensemble des personnels, de confirmer l’excellence du service à nos clients. J’ai parfaitement confiance en Anne pour réussir la transformation nécessaire d’Air France. Aujourd’hui, avec à mes côtés Anne Rigail et Pieter Elbers, Président du Directoire de KLM, le groupe Air France-KLM franchit une étape importante de sa réorganisation pour repartir à la conquête de ses marchés ».

La présidente Anne-Marie Couderc a ajouté : « Je salue le travail remarquable de Benjamin Smith pendant cette période de direction générale par intérim d’Air France. Sous son leadership, la compagnie a franchi rapidement des étapes décisives: un dialogue social renouvelé et apaisé, mais aussi la proposition d’une nouvelle gouvernance exécutive avec l’arrivée d’Anne Rigail. Je souhaite à Anne beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions, pour la réussite d’Air France et du groupe Air France-KLM. Je suis très heureuse qu’elle ait accepté ce challenge très enthousiasmant ».

On retiendra par ailleurs une image diffusée lundi des éléments de fuselage du premier Airbus A350-900 (MSN331) destiné à Joon, la filiale à coûts réduits d’Air France.

François Duclos / https://www.air-journal.fr/