Royal Air Maroc rejoint oneworld

Le rythme des intégrations dans les alliances de compagnies aériennes s'était ralenti ces dernières années et des doutes concernant leur pertinence font régulièrement surface. Royal Air Maroc, elle, y a vu un intérêt. La compagnie marocaine a choisi de rejoindre oneworld, une annonce faite lors de la réunion annuelle du Conseil de direction de l'alliance à New York le 5 décembre et à l'aube de son vingtième anniversaire.

Cela faisait six ans que la composition de l'alliance n'avait pas bougé. La dernière intégration en date remonte à 2012 avec l'adhésion de Qatar Airways - une adhésion fortement et publiquement remise en question aujourd'hui par la compagnie du Golfe qui accuse American Airlines et Qantas de travailler contre elle. Avec Royal Air Maroc, oneworld se dote de l'une des plus importantes compagnies africaines et ainsi d'un point d'ancrage en Afrique.

« L'Afrique est la dernière grande région où oneworld n'a pas de membre effectif, et qui promet l'un des taux de croissance prévisionnel les plus élevés dans le transport aérien au cours des prochaines décennies. Royal Air Maroc offrira une plus grande valeur ajoutée à davantage de clients dans le monde à mesure que nous étendrons notre réseau dans cette nouvelle région », a commenté Alan Joyce, CEO de Qantas et président du Conseil de direction de oneworld.

Le processus d'intégration devrait être achevé d'ici mi-2020. La filiale régionale Royal Air Maroc Express deviendra à cette date également membre affilié. Avec elles, le réseau de oneworld gagnera 34 destinations et 21 pays, atteignant 1 069 aéroports dans 178 pays. Ceci grâce au réseau actuel de Royal Air Maroc. Mais la compagnie travaille également à sa transformation afin de redresser et faire croître ses opérations. De 7,3 millions de passagers annuels aujourd'hui, elle veut passer à 13 millions de passagers d'ici cinq ans.

https://www.journal-aviation.com/

Abdelhamid Addou, le CEO de Royal Air Maroc, a récemment dépeint les ambitions de sa compagnie. Celle-ci devrait notamment recevoir quatre Boeing 787-9 et cinq 737 MAX 8 entre aujourd'hui et juin 2019, et souhaite étoffer son réseau de cinq à six nouvelles destinations par an - Miami et Athènes seront notamment lancés en 2019.