Kenya Airways se pose à New York

La compagnie aérienne Kenya Airways a inauguré sa nouvelle liaison entre Nairobi et New York, devenant le sixième transporteur africain à proposer des vols vers les Etats-Unis.

Depuis le 28 octobre 2018, la compagnie nationale kenyane propose un vol quotidien entre sa base à Nairobi-Jomo Kenyatta et l’aéroport de New York-JFK, opéré en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 30 passagers en classe Affaires et 204 en Economie. Les départs sont programmés à 23h25 pour arriver le lendemain à 6h25, les vols retour quittant les Etats-Unis à 12h25 pour se poser le lendemain à 10h55 (durée de vol moyenne 14h30). Kenya Airways est sans concurrence sur cette route, sa rivale régionale Ethiopian Airlines desservant de son côté Newark via Lomé.

La compagnie de l’alliance SkyTeam, détenue à 7,8% par le groupe Air France-KLM, avait ouvert les réservations pour le vol direct à destination de JFK en janvier, et affirmait en août que plus de 7000 sièges avaient déjà été vendus. Elle propose aux voyageurs américains plus de 40 possibilités de correspondances à l’arrivée à Nairobi, tandis que ses clients partis d’Afrique bénéficient à New York d’un accord de partage de code avec Delta Air Lines. A l’issue du vol inaugural accueilli par les traditionnels canons à eau, le CEO de Kenya Airways Sebastian Mikosz et son président Michael Joseph se sont vu offrir une pomme en cristal lors d’une cérémonie au Terminal 4 de JFK ; le premier a rappelé qu’il s’agissait du plus long vol de son réseau, avec 12.500 km.

L’aéroport de Nairobi, qui a reçu le statut de catégorie 1, est désormais en mesure d’exploiter des vols sans escale vers n’importe quel aéroport aux États-Unis. La remise à niveau dans cette catégorie est intervenue après la rencontre entre le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, et le président Donald Trump aux États-Unis, où les deux pays avaient signé des accords portant sur plus de 227 millions de dollars d’investissements. Nairobi est la huitième destination en Afrique proposée au départ des Etats-Unis, qui sont également desservis par Ethiopian Airlines donc, Royal Air Maroc, Egyptair, Cabo Verde Airlines et South African Airways – plus RwandAir à partir de l’année prochaine.

En 2019, «au moins trois nouvelles routes» seront introduites dans le réseau de Kenya Airways, probablement vers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie possiblement. La compagnie aérienne inaugurait déjà hier une autre nouveauté, Libreville, après cinq ans d’absence au Gabon. Les cinq rotations hebdomadaires sont opérées en continuation de Yaoundé.

François Duclos / https://www.air-journal.fr/