Transport aérien : l’avion ATR 72-500 d’Afrijet desservira les pays de la Cémac

L’administrateur général de la compagnie Marc Gaffajoli a assuré, le 24 octobre, à Libreville, devant les ambassadeurs et hommes d’affaires, sa volonté de desservir les pays de la sous-région, après l’entrée dans leur flotte du nouvel appareil.

La mise en service de l’avion ATR 72-500 rehausse à cinq le nombre d’avions de la compagnie aérienne Afrijet. Pour le Congo, trois fréquences sont prévues sur la ville de Brazzaville et deux sur Pointe-Noire.  La compagnie Afrijet entreprend une démarche pour développer sa collaboration avec les partenaires économiques locaux de toutes les villes de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), à travers son programme de fidélisation. « Les cinq avions que compte Afrijet dont l’ATR 72-500 qui compte soixante-huit sièges couvriront, à partir de sa base de Libreville, l’ensemble de ses destinations régionales. Depuis 2014, la compagnie aérienne a misé, dans le cadre de son développement, sur le turbopropulseur de conception franco-italienne », a indiqué Marc Gaffajoli.

En Afrique, Afrijet poursuit depuis 2014 son développement afin de mieux servir l’ensemble de ses clients, notamment les délégations d’État, ministérielles, sociétés privées et hommes d’affaires avec les impératifs sécurité et conviviabilité.    La compagnie a affirmé avoir  investi cinq cents millions pour l’installation d’une nouvelle cabine, la gamme de sièges, l’enracinement des compétences dont la formation de seize navigants gabonais. Au terme d’une visite guidée de l’appareil ATR 72-500, l’ambassadeur du Congo au Gabon, Pierre Nzila, s’est félicité, pour sa part, de l’amélioration du confort.

Le directeur Afrique de la société ATR, Cynthia Koleckar, qui a été appuyé par l’administrateur général de la compagnie aérienne Afrijet, Marc Gaffajoli, a assuré que l’avion ATR 72-500 permet d’améliorer la connectivité entre les centres urbains du golfe de Guinée. « Écologique et moins polluant, le lancement de ce cinquième avion s’inscrit parfaitement dans la politique environnementale nationale du Gabon vert », a expliqué Marc Gaffajoli. Par ailleurs, le directeur Afrique de la société ATR s’est réjoui du succès économique d’Afrijet qui, selon lui, « démontre ainsi la pertinence de leurs avions pour le continent ». Signalons que la compagnie aérienne Afrijet emploie deux cent cinquante professionnels et a pour objectif de transporter deux cent mille passagers cette année en cours. Elle dispose de ses propres terminaux privés à Libreville et Port-Gentil.

Gerry Mangondo
http://www.adiac-congo.com