Nigeria Air ne décollera pas cette année

(Lagos,19/09/2018,Newsaero)- Nigeria Air devra encore attendre. Le gouvernement vient de surseoir aux démarches de lancement de la nouvelle compagnie nationale.

” J’ai le regret d’annoncer que le Conseil exécutif fédéral a pris la difficile décision de suspendre le projet du transporteur national. Tous les engagements dus seront honorés. Nous remercions le public pour le soutien habituel “, a fait savoir dans un tweet hier jeudi Hadi Sirika‏, le ministre nigérian de l’aviation civile.

A en croire le ministre, cette ” décision n’est aucunement politique”. La compagnie devait commercer ses opérations le 19 décembre prochain. Le nom, les couleurs et le slogan avaient été révélés à la presse en juillet dernier au cours du salon aéronautique de Farnborough au Royaume uni.

Cinq avions dont des Airbus A330s et Boeing B737s devaient servir de flotte de lancement avec un objectif visé de 30 avions d’ici les cinq prochaines années. Le transporteur se projetait à  81 liaisons, dont 40 lignes nationales, régionales et sous-régionales et 41 lignes internationales.

Structurée sur le base d’un partenariat public privé, “le capital initial devrait se situer entre 150 et 300 millions de dollars, investis en tranches,du début à la fin des premières années d’exploitation», avait déclaré le gouvernement.

Le gouvernement fédéral, selon Sirika, ne détiendrait qu’un maximum de cinq pour cent des actions et le projet serait un partenariat public-privé (PPP). Par conséquent, 95% de l’investissement serait impulsé par le secteur privé.

Cette suspension corrobore in fine la position des transporteurs nigerians reunis sous l’égide de l’AON (Airlines Operators Nigeria). Selon l’AON,  l’opportunité d’une compagnie nationale de se présente pas. Elle a de tout temps invité l’État à plutôt réglementer l’environnement opérationnel  qui n’est pas favorable à la viabilité des compagnies domestiques. En effet, le prix du carburant, le poids des taxes doublé de la forte concurrence des compagnies étrangères constituent, selon l’AON, des facteurs qui plombent de développement des transporteurs nationaux.

Orphelin d’une compagnie nationale depuis  2003, le pays compte à ce jour neuf compagnies locales  à savoir, Arik Air, Air Peace, Dana Air, Med-View, Aero Contractors, Overland, First Nation, Azman Air et Max Air.

https://newsaero.info