Kenya : L’autorité de l’aviation civile veut geler les nouvelles licences d’exploitation

(Nairobi, 28/08/2018,NewsAero)- La Kenya civil aviation authority (KCAA) veut geler l’octroi des droits de trafic vers les aéroports Wilson et Jomo Kenyatta.

Pour le régulateur de l’aviation kenyane, la congestion de ces deux plateformes aéroportuaires entraverait la conduite des travaux pour leur extension.

La KCAA envisage de sursoir la délivrance des licences d’exploitations aux compagnies aériennes désireuses desservir les aéroports Wilson et Jomo Kenyatta de Nairobi. Selon son directeur général, il faut décongestionner ces deux plateformes, afin de procéder à leur extension. « L’aéroport de Wilson est très encombré, JKIA (Jomo Kenyatta international airport, ndlr) est également congestionné. Nous devons développer ces aéroports, pour y ajouter des voies de circulation et des postes de stationnement », a affirmé Gilbert Kibe, en marge de la conférence internationale des aéroports tenue à Nairobi la semaine dernière.

« Nous devrions peut-être envisager un moratoire sur l’octroi de licences pour les services aériens jusqu’à ce que l’infrastructure aéroportuaire puisse gérer l’augmentation du trafic », a laissé entendre le DG. Mais du côté des compagnies aériennes, la mesure est vue d’un mauvais œil. Selon elles, le gel des licences ralentirait la croissance du marché et donnerait un avantage « injuste » à certains opérateurs avec pour conséquence l’augmentation des coûts du transport aérien dans le pays.

Gel des licences ou pas, les aéroports Wilson et Jomo-Kenyatta de Nairobi seront bel et bien rénovés. Pour rappel, le 21 juin dernier, l’Autorité des Aéroports du Kenya (Kenya Airport Authority, KAA) et l’Agence française de développement (AFD), ont signé un accord de financement multisectoriel d’une enveloppe de 466 millions de dollars (47 milliards de shillings). Selon cette convention,  l’Autorité des Aéroports du Kenya devrait bénéficier d’une subvention de 695 000 dollars (70 millions de shillings), pour la gestion stratégique de ses projets, dont la maintenance et la modernisation de ses infrastructures.

Depuis lors, l’Autorité des Aéroports du Kenya s’est lancée dans un vaste programme de rénovation de certaines infrastructures aéroportuaires. Parmi lesquelles les aéroports internationaux Jomo Kenyatta de Nairobi, Moi de Mombasa, et ceux de Kisumu et d’Eldoret.

https://newsaero.info