Gabon : L’aéroport international de Libreville change de gestionnaire

(Libreville,22/06/2018,NewsAero)- C’est terminé pour la société Aéroport De Libreville(ADL) et son directeur général Daniel Lefèvre. La gestion de l’Aéroport International Léon MBA de Libreville sera désormais assurée par l’entreprise GSEZ (Gabon special economic zone) Airports, filiale locale de la multinationale Singapourienne Olam.

C’est la communication faite par Justin Ndoundangoye, le ministre des Transports et de la Logistique hier jeudi 21 juin 2018 à Libreville au cours du Conseil des Ministres qui s’est réuni au Palais de la Présidence de la République, sous la haute direction de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA.

« Pour continuer à garantir l’entretien et l’exploitation de l’Aéroport International de Libreville, le ministre a annoncé au Conseil des Ministres, qui l’a adoptée, la cession de la gestion de l’Aéroport International de Libreville à la Société GSEZ Airports, au terme de la concession actuelle » renseigne le communiqué final des travaux.

Le contrat de concession de l’Aéroport de Libreville entre L’État gabonais et la société Aéroport de Libreville(ADL), en cours depuis 1998 est arrivé à expiration le 1er Juin 2018, après 30 années de gestion.

Au terme de cette concession, ADL se tague de près de 60 millions d’euros(40 milliards de FCFA) d’investissements « qui ont permis d’inscrire l’aéroport international Libreville, comme une plate-forme aéroportuaire de référence en Afrique Centrale ».

Le nouveau contrat avec GSEZ Airports fixe les missions du concessionnaire : exploitation, entretien, renouvellement et développement des infrastructures. Un Cahier des Charges précise les conditions dans lesquelles s’exerce cette délégation de service public. Les missions de navigation aérienne et de sécurité incendie resteront cependant  du domaine de L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar(ASECNA).

Rappelons que c’est GSEZ Airports qui s’occupera également de la gestion du nouvel aéroport international de Libreville. Prévu entré en exploitation en 2020, ce dernier sera construit à environ 30 km de la capitale, et à 3 km de la Zone économique à régime privilégié de Nkok. Trois projets de décrets, qui, portant déclaration d’utilité publique de  trois terrains avaient été approuvés  à cet effet au cours du conseil des ministres du 27 février 2018.

https://newsaero.info

Recevez notre Newsletter trimestrielle par mail / Receive our trimestrial newsletter by mail