Air Sénégal SA : Le gouvernement veut taire la désinformation

(Dakar, 22/06/2018, NewsAero)- Air Sénégal SA, qui a débuté ses activités commerciales en mai dernier, ne semble pas faire l’unanimité au sein de l’opinion sénégalaise. Face aux « récentes sorties médiatiques des acteurs publics qui ont tenté de discréditer les options du Sénégal dans la mise en place de la nouvelle compagnie Air Sénégal SA », le gouvernement a décidé de lever certaines équivoques.

Dans un communiqué en date du jeudi 21 juin 2018, le ministère des Transports Aériens et du Développement des Infrastructures Aéroportuaires a apporté un certain nombre de précisions sur plusieurs « déclarations caractérisées par de graves erreurs d’appréciations ». 

À en croire le gouvernement sénégalais, « le projet Air Sénégal répond à une démarche rigoureuse et cohérente reposant sur une planification stratégique rationnelle de l’État pour éviter les erreurs du passé ».

Sur la stratégie de développement de la compagnie, il est indiqué que le plan d’action en cours de mise en œuvre par Air Sénégal SA « respecte scrupuleusement les recommandations et les orientations issues de l’étude du Cabinet Seabury telles que validées par le gouvernement » précise le communiqué.

C’est ce cabinet qui, en collaboration avec un comité de pilotage constitué d’experts sénégalais, avait conduit une étude préliminaire dont la mission principale était de proposer « des options stratégiques pour la mise en place d’une compagnie aérienne forte et pérenne ».

Au titre des recommandations, le communiqué renseigne que plusieurs propositions ont été faites quant à la flotte, le financement et les partenariats. Ainsi, le cabinet Seabury a proposé l’achat des ATR72 pour le réseau domestique, l’Airbus A319 ou le Boeing 737 pour les moyen-courriers et l’Airbus A330 ou le Dreamliner B787 pour les vols long-courriers.

Pour le mode de financement, le cabinet a fortement conseillé l’option d’achat détriment des locations d’avions, car « plus fiable à long terme et plus rentable économiquement » quand bien même celle-ci requerrait des levers de fonds à court terme. Il a par ailleurs recommandé à l’État sénégalais de « de nouer des alliances avec une compagnie de dimension mondiale ».

C’est ce qui justifie l’exploitation de deux AT72-600 par Air Sénégal SA, lesquelles sont actuellement déployées entre Dakar et Ziguinchor dans le sud du pays. En février 2018, le transporteur national sénégalais a par ailleurs conclu une commande ferme portant sur l’acquisition deux Airbus A330neo. L’entrée en service est prévue pour 2019.

Le déploiement de cette feuille route « permettra, avec la mise en exploitation de l’AIBD, de matérialiser le Projet Hub Aérien du Sénégal tel que défini dans le Plan Sénégal Emergent ( PSE) » conclu le communiqué qui invite les acteurs intéressés à se rapprocher du ministère pour s’enquérir des bonnes informations relatives à la mise en place de la compagnie nationale.

https://newsaero.info