Aviation civile : vingt jeunes étudiants se rendent en Chine

Avant de s’envoler pour une formation d’un mois en Chine, question de s’accommoder au langage du domaine, les vingt élèves pilotes congolais ont été reçus par le ministre des Transports, Fidèle Dimou, le 23 mai à Brazzaville, pour quelques conseils.

Il les a félicités pour leur sélection à cette formation qui se poursuivra en Afrique du Sud pendant près de deux ans. Rappelons que le concours relatif à cette formation a été organisée depuis l’année dernière par le ministère des Transports, l’Agence nationale de l’aviation civile et l’Avic, une société chinoise évoluant dans ce domaine. Elle est également spécialisée dans la fabrication des avions. D’ici à  la fin de l’année en cours, cette société chinoise livrera au Congo trois avions de marque Arj21, a-t-on appris.

« Cette politique consiste à rajeunir les effectifs dans notre structure. Beaucoup de cadres sont allés en retraite et d’autres d'ici peu. Il ne faudrait pas qu’il y ait cassure ni rupture. Les effectifs doivent se renouveler en permanence », a déclaré le ministre des Transports.

« Vous n’allez pas en Chine pour le tourisme, mais pour se former dans un secteur de pointe comme l’aéronautique civile. Travaillez, soyez à la hauteur de la formation pour que vous soyez utiles au Congo qui vous attend », a-t-il martelé.

Cette formation, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre la Chine et le Congo dans le domaine de l’aviation civile, fait suite à la visite qu’a effectuée le ministre des Transports en Chine, en janvier dernier.

Lopelle Mboussa Gassia
http://www.adiac-congo.com