La TAAG s'explique sur sa demande de capitalisation faite au Gouvernement

Luanda - La Compagnie Aérienne Angolaise "TAAG" a expliqué, vendredi, que les 900 millions de USD demandés au gouvernement pour sa capitalisation, représentaient le montant total du passif dans l'achat des avions de la compagnie.

Dans un communiqué de presse, la TAAG justifie sa position face aux imprécisions enregistrées dans l'analyse logique des données exposées par le président du Conseil d'Administration, José Kuvingua, lors de la présentation du Plan Stratégique de la Compagnie Aérienne Nationale pour les cinq prochaines années.

La compagnie précise avoir demandé au gouvernement, par le biais du Ministère des Finances, la capitalisation de ses prêts et passifs du bilan, contractés pour l'acquisition des avions par le passé.

L'administration de la TAAG, après l'analyse de la situation, a demandé au Ministère des Finances d'autoriser le transfert dudit passif des prêts du gouvernement vers le compte de capital, ajoute-t-elle.

 Cet exercice administratif réduirait substantiellement les pertes accumulées le long des années, et renforcerait les capitaux du bilan, ajoute la TAAG, soulignant que l'opération était à peine un ajustement comptable, et n'engageait pas des dépenses financières de la part de l'Etat angolais.

Rappelons que le patron de la TAAG, lors de l'exposition des données, avait dit que la Compagnie aérienne avait besoin d'un appui du gouvernement de 952 millions de USD, pour combler les manques à gagner accumulés dans le bilan, soit un montant supérieur à 1.063 millions.

Photo: Gaspar Santos / Inauguration du Boeing 777 Iona de la TAAG

http://www.angop.ao