Liaison directe Côte d’Ivoire-Usa : témoignage du ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné

La délégation ivoirienne du vol inaugural de la liaison directe d’Ethiopian Airlines rentre au pays arrive mardi 15 mai 2018 sur le coup de 14h (heure locale). Mais sur place à New York, elle a échangé avec la diaspora ivoirienne, dimanche 13 mai, à l’hôtel Stewart de New York.

Le ministre des Transports, Amadou Koné qui conduit une importante délégation aux États-Unis dans le cadre du vol inaugural d’Ethiopian Airlines au départ d’Abidjan vers Newark, a partagé la vision du chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara avec la diaspora ivoirienne  venue des quatre coins des États-Unis, notamment sur l’avènement de cette liaison directe reliant Abidjan à Newark.
« Comme vous le constatez, c’est une immense joie et une réelle fierté que je ressens ce jour en constatant la réalisation effective d’un projet qui depuis la disparition de la compagnie multinationale, Air Afrique il y a près d’une vingtaine d’année était pour notre pays un rêve inaccessible. Aux yeux des ivoiriens, personne ne pouvait comprendre qu’il n’y ait jamais été possible d’effectuer des vols directs vers les États-Unis d’Amérique à partir de l’aéroport d’Abidjan, alors que d’autres aéroports en Afrique étaient autorisés à le faire. Désormais nous ne sommes plus frustrés, parce que nous avons vécu la frustration.  Grâce à la volonté et la conviction du président de la république, SEM Alassane Ouattara, notre pays fait partie donc désormais des pays ouverts directement sur les États-Unis.  À ce stade de mon propos chers compatriotes et chers amis américains présents dans la salle, vous avez vu quelques films promotionnels qui ont été présentés sur la Côte d’Ivoire, je voudrais que nous rendions un hommage particulier au président Alassane Ouattara.

Vous savez, on parle beaucoup de la certification, on parle aussi beaucoup de l’engagement d’Ethiopian. Mais pour que tout cela soit possible, il a fallu que nous rassurions les Américains, que nous rassurions les Ethiopiens et la compagnie Ethiopian airlines.  Pour ce faire,  depuis sept ans le président de la république et le gouvernement, les gouvernements successifs ont travaillé pour que la paix et la stabilité reviennent en Côte d’Ivoire. C’était le préalable à toute discussion tendant à demander l’ouverture d’une ligne. Il fallait la paix et la sécurité. Il fallait également créer les conditions pour que le pays soit attractif. En sept ans le pays est devenu très attractif. Chers compatriotes, très souvent on vous parle des taux de croissance que le pays enregistre depuis 2012. On vous parle des infrastructures qui sont réalisées dans notre pays. Et c’est progressivement que les retombées de tout ce travail abattu par le président de la république vont se faire sentir et ont même commencé à se faire sentir. Sans le travail qui a été fait par le président de république, sans le travail qui a été fait par le gouvernement, avec à la tête le Premier Ministre pour que nous soyons en sécurité, pour que l’économie du pays se porte bien, tout serait vain. Vous l’avez vu toute à l’heure, nous ne sommes plus que premier pays producteur de cacao, mais de plusieurs autres produits agricoles. C’est le résultat d’un ensemble de réformes initiées par le président de la république que je voudrais encore une fois saluer, remercier pour ce qu’il a fait pour la Côte d’Ivoire.

Mesdames et messieurs, désireux donc de doter la Côte d’ivoire d’un système de transport moderne comme inscrit dans le programme ‘’vivre ensemble’’,  le président de la république à travers un investissement important dans le cadre du programme national de développement (PND), a permis à divers pans de l’économie nationale de se développer. Pour  ce qui est du secteur du transport, au-delà d’une des conséquences que nous célébrons aujourd’hui avec l’ouverture de cette ligne, je voudrais indiquer que grâce aux efforts conjugués de tout le monde, de tous les ivoiriens, l’aéroport international Félix Houphouêt-Boigny est devenu aujourd’hui en terme de passagers, et seulement en quatre années, le plus important en terme de passagers de tout l’espace UEMOA. Nous sommes passés de 600.000 passagers en 2012 à plus de 2 millions de passagers en 2017. Soit plus de 220 % de croissance. C’est quelque chose qui est d’important, dont a tenu compte aussi Ethiopian. Je voudrais indiquer comme vous le savez déjà que la compagnie Ethiopian assurera cette liaison pour l’instant de façon hebdomadaire à raison de trois vols par semaine. Mais indiquer également que nous sommes entrain de travailler avec Ethiopian pour que d’ici la fin de l’année, nous ayons deux autres vols à Washington, ce qui fera quatre vols par semaine avec Ethiopian. Chers compatriotes, nous avons ouvert la voie pour qu’en peu de temps passé dans les avions sans escales, vous puissiez venir à Abidjan, venir en Côte d’ivoire. Le pays vous attend avec vos amis et le gouvernement continuera de créer les conditions pour que votre voyage en Côte d’ivoire soit facilité. A nos frères américains, je voudrais vous dire akwawa à Abidjan. Je voudrais terminer par remercier l’ambassadeur Inza Camara qui a suivi ces discussions depuis longtemps, mais également le remercier pour l’accueil qu’il nous a réservé depuis hier. Je voudrais rendre un hommage à l’ensemble des ambassadeurs qui se sont succédé ici et plus particulièrement à l’ambassadeur Diabaté.  Il a énormément œuvré  pour que cette liaison se fasse. Un hommage aussi à mon prédécesseur, le ministre Gaoussou Touré qui lui aussi a énormément  œuvré pour la réalisation de ce projet. Enfin, en ce qui concerne le voyage, j’ai fait un très bon voyage. J’étais en éveil seulement deux heures et après quelques heures de sommeil je suis à New York. Donc je demandais à mon voisin si on était effectivement à New York. Merci beaucoup à tous et à bientôt à Abidjan », a exposé Amadou Koné.

D’autres officiels ivoiriens ainsi que le directeur d’Ethiopian Airlines aux États-Unis ont tour à tour salué cette ouverture de la Côte d’Ivoire vers la première puissance mondiale. Ce sont les ministres,  Fofana Siandou, du Tourisme, Abinan Pascal, de la modernisation et innovation de l’administration publique, le général Coulibaly Aboulaye, PCA de Air Côte d’Ivoire, Maes Ennio, 1er Conseiller représentant l’ambassadeur Mamadou Haïdara (Washington), l’ambassadeur Alcide Djédjé, auprès des nations unies et Inza Camara (service de promotion économique de la Côte d’Ivoire aux USA, Canada et Mexique). Plusieurs films institutionnels de promotion de la Côte d’Ivoire et de  présentation de la compagnie Ethiopian airlines ont été projetés. C’est aux pas de danse de la troupe artistique Nazu & Co que la cérémonie de présentation du vol direct Abidjan-Newark aux ivoiriens des États-Unis a pris fin.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à New-York

Recevez notre Newsletter trimestrielle par mail / Receive our trimestrial newsletter by mail