La TAAG assure des vols malgré une inspection forcée après un accident

Luanda - La TAAG maintiendra sa grille de vols inchangée lors des inspections obligatoires aux Boeing 737-700, menées par les autorités aéronautiques des États-Unis et de l'Union européenne à la suite de l'accident du mardi 17 avec un avion de la Southwest Airlines.

S'adressant mardi à l'Angop à Luanda, le porte-parole de la TAAG, Carlos Vicente, a rappelé que bien que la compagnie angolaise dispose de cinq Boeing 737-700 utilisés pour des vols nationaux et régionaux, les inspections n'affecteront pas sa programmation.

"L'INAVIC procède en ce moment, à l’étude des consignes de navigabilité (CN) et des bulletins de service émis par les autorités aéronautiques, après quoi elle informera la TAAG de leur conformité", a-t-il déclaré.

Pour Carlos Vicente, ces procédures ne causeront en principe aucune contrainte opérationnelle à la TAAG, car elles peuvent être effectuées pendant les travaux d'entretien normal et seront surveillées par l'INAVIC, afin de garantir la sécurité des opérations.

L'accident Davec le Boeing a eu lieu le mardi 17, avec un avion de Southwest Airlines qui a fait un atterrissage d'urgence à l'aéroport international de Philadelphie, aux Etats-Unis, après que les pilotes aient signalé un incendie dans le moteur.

« En fait, on a constaté que les parties du moteur étaient désintégrées et il n'y avait pas eu de feu, ce qui a conduit les autorités aéronautiques d'émettre des directives de navigabilité (AD) qui guident tous les opérateurs avec ce type d'appareil et de moteur accidenté aux travaux d’inspection», a-t-il dit.

Le fabricant des moteurs, la CFM Internationale, a également publié un bulletin de service dans lequel il recommande les opérateurs à inspecter les pales de leurs ventilateurs (moteurs).

En Angola, seules les compagnies aériennes d’Angola et la SONAIR ont des Boeing 737-700.

L'Institut national de l'aviation civile (INAVIC) a pour mission de réglementer, surveiller et inspecter les services de l'aviation civile, en vue du développement sûr, efficace et durable de l'aviation en Angola, comme État membre de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI).

http://www.angop.ao