Sécurité aérienne : L’espace aérien du Bénin et Togo bascule au guidage Radar

(Cotonou, 28/02/2018, NewsAero) – Demain  Jeudi 01 Mars 2018 à partir de 00h01, les avions dans l’espace aérien du Benin et du Togo vont bénéficier d’un renforcement de la fourniture des services aériens. C’est à l’initiative de l’introduction du guidage Radar par l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

Tout est fin prêt du côté des centres de contrôle de Cotonou et Lomé pour le basculement au guidage radar dans l’espace aérien au-dessus du Benin et du Togo. Des dispositions techniques et opérationnelles ont été déployées.

À en croire la direction de l’ASECNA, principal fournisseur des services aériens dans ces deux pays « le guidage radar vient en complément aux fonctions de surveillance et d’assistance Radar » déjà assurés depuis 2015 dans cet espace.

Avec l’introduction du guidage radar, les contrôleurs aériens des centres de contrôle de Cotonou pourront désormais « délivrer des caps spécifiques et des vitesses dans le but d’assurer des séparations Radar aux aéronefs ». Une solution qui d’après les responsables viendra « faciliter les séparations et renforcer la sécurité aérienne » dans cette portion d’espace assez complexe.

En effet l’espace, au-dessus du Benin et du Togo est un volume aérien contigu, logé entre les espaces aériens du Nigeria et le Ghana. Relativement étroit, dense et à routes convergentes, il constitue un véritable casse-tête pour les contrôleurs aériens qui doivent en permanence assurer les évolutions verticales des avions.

Pour la mise en œuvre de cette nouvelle fonction de guidage radar, l’ASECNA a doté le Bénin et de Togo de deux Radars secondaires de surveillance Monopulse (MSSR) situés sur les sites de l’aéroport de Cotonou et de Niamtougou au Togo.

Au niveau des ressources humaines, en plus des techniciens qui ont été capacités pour la maintenance des équipements, les contrôleurs aériens ont bénéficié des formations modulaires suivies des tests concluants sur simulateur.

Le basculement au guidage Radar se fera sous l’assistance des experts de l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) de Toulouse en France.

Rappelons que c’est le 25 juin 2015  que la gestion du volume supérieur des espaces aériens du bénin et du Togo a été confiée à l’ASECNA. C’est le Ghana qui avait la charge de cette portion à travers la FIR Accra depuis 1945.

https://newsaero.info

Recevez notre Newsletter trimestrielle par mail / Receive our trimestrial newsletter by mail