Taxe à l’aéroport d’Abidjan- En vérité, pas de nouvelle taxe, une réduction opérée par le gouvernement

Une vile polémique enfle sur la toile au sujet d’une taxe qui aurait été instaurée par le gouvernement à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. PôleAfrique.info a vite effectué un petit tour de piste pour mieux apprécier les conditions d’utilisation de l’aéroport d’Abidjan.

 

« Cette redevance, en réalité, n’est pas nouvelle puisqu’elle remplace une taxe qui existait déjà et qui s’élevait à 10 000 francs CFA uniquement à l’aller du vol » révèle une source bien informée à PôleAfrique.info.

 

Pour renforcer la sécurité au niveau des aéroports, le Gouvernement ivoirien a adopté, en conseil des Ministres du mercredi 17 janvier 2018, un décret instituant une redevance de sécurité aérienne fixée à quatre mille (4.000) francs CFA pour les vols en provenance ou à destination de tout aéroport de la CEDEAO et à cinq mille (5.000) francs CFA pour les vols en provenance des aéroports autres que ceux de la CEDEAO.

 

Ce réajustement qui consacre donc une réduction des taxes aéroportuaires permettra, selon des précisions fournies par le gouvernement, de favoriser une baisse des coûts des billets d’avion, telle que voulu par le Président Alassane OUATTARA.

 

Les sommes récupérées permettront « d’investir davantage dans la mise en place de solutions technologiques innovantes en vue notamment, d’assurer la maîtrise des flux migratoires », avait indiqué le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagné KONE.

Adam’s Régis SOUAGA

 

Source : Rédaction PôleAfrique.info