Corsair rouvre la ligne Paris-Bamako

Corsair va desservir la ligne Paris-Bamako, et le vol inaugural est prévu ce 30 janvier. L’annonce a été faite mardi par le PDG de Corsair, Pascal de Izaguirre, en conférence de presse. C’était en présence du ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, et le gérant l’APG et représentant de Corsair au Mali, Ntji Bengaly.

 

Après Sénégal et la Côte d’Ivoire, Corsair annonce son déploiement au Mali. Dans un premier temps, la compagnie va relier Bamako à Paris-Orly avec un vol hebdomadaire, le mardi, avant d’opérer en avril 2018 à deux vols par semaine, soit les mardis et samedis.

Par ce vol inaugural, prévu pour 30  janvier, Corsair va desservir la ligne Paris-Bamako à l’année en tant que transporteur régulier. Les vols seront opérés en A330, pouvant accueillir jusqu’à 12 passagers en classe business, 12 en premium grand large et 328 en classe économique.

 

Après avoir souhaité la bienvenue à la compagnie Corsair, le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, l’a assuré de tout mettre en œuvre pour faciliter son installation au Mali. A l’en croire, les autorités maliennes sont à pied œuvre pour restaurer la sécurité afin de faire du Mali une destination sûre pour le monde des affaires.

 

La compagnie lance un tarif promotionnel à compter du mardi 9 jusqu’au 31 janvier sur Bamako-Paris-Orly. Cette arrivée d’une nouvelle compagnie aérienne reconnue mondialement,  va contribuer significativement au développement économique du Mali grâce à la mise en place de tarifs compétitifs. Elle permettra aussi de dynamiser le trafic aérien et permettre de rendre plus accessible le transport aérien à un plus grand nombre de Maliens.

 

Rendue possible grâce à la pleine collaboration avec les autorités du Mali, l’arrivée de Corsair sur le marché malien viendra d’une part soutenir le développement économique du pays et contribuera d’autre part au désenclavement du Mali avec le monde extérieur. Les Maliens pourront compter sur la présence de Corsair toute l’année, non seulement pour le transport humain mais aussi pour le transport des produits.

 

Selon le PDG Pascal de Izaguirre, la compagnie compte développer ses activités au Mali, avec comme objectif d’instaurer un vol quotidien et se positionner comme leader dans son domaine.

 

Pour M. Izaguirre, le choix du Mali s’explique par la confiance placée en le Mali. “L’Afrique est un continent en plein développement. Nous avons d’ores et déjà démontré notre capacité à nous y développer avec succès avec les lignes opérées à destination du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. L’ouverture de cette ligne est un acte de confiance dans le développement de l’Afrique et plus particulièrement du Mali”, a-t-il précisé.

 

Les vols opérés sur Bamako seront réalisés dans le cadre d’un accord de partage de code avec la compagnie française Aigle Azur. Les clients des deux compagnies pourront ainsi bénéficier d’un choix plus large en matière de flexibilité et de combinaisons tarifaires au départ de l’Aéroport international-Président Modibo Kéita/Sénou vers Paris-Orly. Corsair et Aigle Azur vont également mutualiser leur gestion de l’escale de Bamako et la commercialisation des vols au Mali.

 

Pour le représentant de Corsair au Mali, Ntji Bengaly, l’arrivée de cette nouvelle compagnie va améliorer la connectivité du Mali et démontre que le Mali est une destination sûre.

 

Youssouf Coulibaly

www.maliweb.net