Express Air Cargo lance 27 nouvelles lignes vers l’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient

Express Air cargo, jeune société privée de transport de fret lancera, vers la fin du mois de janvier, 27 nouvelles lignes aériennes qui couvriront l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, le Centre et le Moyen-Orient, a annoncé le PDG de la compagnie, Anis Riahi, mardi 9 janvier à Tunis.

A cet égard, 21 dessertes couvriront plusieurs pays d’Afrique centrale et de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Centrafrique, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Equatoriale, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Liberia, Mali, Niger, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo), outre le lancement de trois autres nouvelles liaisons vers le Moyen-Orient qui desserviront l’Egypte, la Jordanie et le Liban, et deux destinations vers le Maroc et l’Algérie.

En 2017, Express Air Cargo avait planifié l’ouverture de liaisons régulières vers certains pays d’Afrique Centrale et d’Afrique de l’Ouest (Douala, Akra, Abidjan et Conakry), outre l’exploitation de ses lignes régulières vers la France, Malte et l’Allemagne. Cependant, un retard dans la livraison d’un des avions de la compagnie, et dans l’obtention de droit de trafic sur certains pays africains ont conduit au report jusqu’à la résolution de ces questions, selon les explications de Riahi.

Express Air cargo, qui dispose déjà de 3 avions, prendra livraison, au cours du premier trimestre de 2018, de 3 avions gros porteurs Boeing 737-400 et louera un quatrième avant de porter sa flotte à 9 appareils en 2019, 11 en 2020 et 14 en 2021.

Un Boeing 737-400 sera déployé, à partir de Tunis dès fin janvier et effectuera un vol quotidien vers l’Afrique centrale et de l’Ouest. Les trois autres avions seront basés, l’un à Douala (Cameroun) et les deux autres en Guinée Conakry, a indiqué Riahi. A partir de Douala, la compagnie reliera le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo RDC et Brazzaville. Et, depuis la Guinée Conakry, “nos avions couvriront l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest”, a-t-il précisé.

La location d’un avion est due, selon le PDG de la compagnie, à la soumission de l’importation des avions à une taxe décidée depuis l’année dernière par des autorités tunisiennes, laquelle mesure a handicapé la société et freiné l’investissement. Cette taxe n’est pas adoptée dans aucun pays du monde car la convention de Chicago relative à l’aviation civile internationale (1944) l’interdit d’autant que l’activité aérienne est exportatrice et non locale, a-t-fait encore remarquer.

Par ailleurs, la compagnie a effectué, en 2017, plus de 600 vols (4500 heures) transportant plus 4000 tonnes, chiffres conformes au Business plan de la compagnie du fret aérien, a souligné le responsable, précisant que les marchandises transportées viennent notamment de l’Allemagne, de la Suisse outre le transport des produits tunisiens exportés vers les pays européens (France, Allemagne et Malte). Pour lui, après une période de rodage en 2017, l’année 2018 sera celle du démarrage, car la société, est parvenue à améliorer ses services et à maîtriser davantage les process logistiques.

La Tunisie sera un hub logistique entre les pays Européens, l’Afrique et le Moyen-Orient, permettant ainsi le développement économique et les échanges commerciaux, a-t-il noté, affirmant qu’ afin d’offrir une meilleure valeur ajoutée à ces clients, Express Air Cargo compte mettre en place un magasin cargo de 3000 m2, dans l’enceinte de l’espace aéroportuaire et logistique de Tunis-Carthage, après avoir obtenu la semaine dernière, l’accord de l’OACA (Office de l’Avion Civile et des Aéroports).

Ce centre, a-t-il ajouté, sera conforme aux normes internationales et certifié CEIV (Center of Excellence for Independant Validators) pour les produits pharmaceutiques, grâce à l’investissement de 6 MD, permettant ainsi, la création de 120 emplois directs, en 2018.

Au cours de 2016 et 2017, les investissements d’Express Air Cargo, ont atteint, 52 MD alors que ses effectifs se sont élevés à 350 cadres et agents. En 2018 et 2019, ses investissements passeront à 70 MD et ses effectifs à 550 salariés.

Recevez notre Newsletter trimestrielle par mail / Receive our trimestrial newsletter by mail