Frais GDS : Bientôt le tour d’Air France ?

Dans un entretien accordé en septembre au Quotidien du Tourisme, Franck Terner, directeur général d’Air France confiait qu’il s’agissait d’une question importante « qui touche au cœur du métier ».

Après les groupes Lufthansa et IAG, Air France sera-t-elle la prochaine à appliquer des frais sur les réservations réalisées en GDS ? C’est en tout cas ce qu’affirme notre confrère DéplacementsPros.com en citant des sources internes, qui précise que la surcharge en question devrait être instaurée au printemps qu’elle pourrait aller de 9 à 12 euros par segment.

Air France suit le dossier de façon « extrêmement attentive »

Si la compagnie n’a pour le moment pas confirmé l’information, Fanck Terner, son directeur général, expliquait dans une interview accordée au Quotidien du Tourisme en septembre dernier suivre le dossier « extrêmement attentivement » et être conscient qu’il s’agissait d’un sujet « complexe qui touche au cœur du métier ». Un sujet fortement relié à celui des NDC, la nouvelle norme technologique de distribution développée par les compagnies aériennes sous l’impulsion de Iata.

Évidemment, ce mouvement de fond visant pour les compagnies à contourner les GDS pour attirer entreprises et distributeurs directement vers leurs propres inventaires de ventes n’est pas du goût des distributeurs, qui y voient une régression en matière de transparence et de neutralité. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude commandité par l’Ectaa (l’association européenne des agents de voyages et des tour-opérateurs) dont la principale conclusion est que la véritable motivation des compagnies n’est pas à chercher du côté de la réduction des couts de distribution. Par Mathieu Garcia : quotidienditourisme.com