Le partenariat Air Austral-Air Madagascar avance

Certains sujets nécessitent encore un peu plus de temps de traitement. Mais la concrétisation du partenariat stratégique entre Air Austral et Air Madagascar suit son cours.

Dans les temps. Tels ont été les mots des représentants des deux compagnies  en faisant suite à l’avancement dans la conclusion de leur partenariat stratégique, hier, lors d’un point de presse organisé à la CCIA Antani­narenina. « Nous avons  rencontré le conseil d’administration d’Air Madagascar ainsi que son comité d’entreprise pour la présentation d’un business plan plus élaboré. Nous avons également  réalisé une centaine d’entretiens avec le personnel d’Air Madagascar, pour pouvoir établir un plan d’action  à différents niveaux…pour mieux comprendre la situation et construire avec eux le business plan futur », a indiqué Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral.

Il poursuit : « Toutefois, dans le cadre du partenariat stratégique, il peut y avoir des éléments qui nécessitent encore d’être creusés et demandent encore une semaine supplémentaire, voire  plus dans leurs traitements. Néanmoins, globalement nous sommes dans les temps », puis il ajoute: « L’objectif étant de pouvoir finaliser d’ici la fin du mois d’octobre, date à laquelle  tout sera mis en place, et les moyens seront disponibles  pour pouvoir avancer dans ce partenariat ».

Prochaines étapes

Néanmoins, le numéro un d’Air Austral tient à souligner que «ces dernier mois, la compagnie a quand même pas mal investi au niveau des différents travaux et elle continue d’ailleurs d’investir 

notamment sur plusieurs niveaux dont, l’informatique, le domaine financier, le commercial », souligne t-il. L’apurement des dettes de la compagnie nationale figure parmi les points saillants de l’accord de partenariat entre les deux compagnies. À ce sujet, « Nous sommes en cours de finalisation d’une des annexes qui concerne le traitement du passif de la

compagnie aérienne nationale. Nous avons encore besoin de nous caler sur le traitement d’un certain nombre de données techniques et opérationnelles. Mais une fois cette annexe finalisée, nous serons en parfaite mesure de signer les accords de partenariat », a indiqué MarieJoseph Malé.  À titre de rappel, les dettes de la compagnie nationale s’élèvent à 88 millions de dollars. À en croire Bruno Razananirina, membre du Conseil d’Admi­nistration d’ Air Madagascar, «concernant la prise en charge de la dette de la compagnie, nous attendons le résultat de l’audit 

cette semaine. Nous sommes en train d’élaborer le processus de prise en charge de cette dette. Celleci a déjà été approuvée par le Parlement, ainsi que les différents partenaires techniques et financiers de Madagascar », at-il soutenu.

Parallèlement, « nous sommes en contact avec deux institutions financières pour pouvoir avancer sur la partie du financement de ce projet. La demande, qui porte sur 40 millions de dollars, que l’on doit rassembler pour relancer l’ensemble de la mécanique d’Air Madagascar », a ajouté Marie-Joseph Malé.

D’une durée de dix années, le Business Plan prévoit deux grandes phases. D’abord, celle qui entend un retour à l’équilibre de la compagnie nationale d’ici trois ans. 

Celleci concerne la restauration des fondamentaux, notamment en terme d’appareil, la formation du personnel…Ensuite, la phase d’expansion qui devrait être entamée à partir de 2020. Celle-ci envisage notamment l’élargissement du réseau de la compagnie avec l’ouverture de nouvelles destinations ainsi que l’augmentation de la fréquence des vols…D’autre part, le renforcement d’un certain nombre de compétences de la compagnie, dont la maintenance d’appareils ainsi que la capacité managériale, figure également dans le programme de cette seconde étape, a-t-on compris d’après les explications de la rencontre d’hier. Par Soa-Mihanta Andriamanantena: lexpressmada.com

Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail