Bye bye Boost ! Air France présente Joon

Boost est relégué au passé, évincé par Joon. Venant de dépasser le stade de projet avec la signature d’un accord avec ses pilotes, Air France repart de l’avant et parlera désormais de sa nouvelle compagnie en la désignant par son nom : Joon. La marque a été dévoilée par la compagnie française le 20 juillet.

Le nom de « Joon » se veut jeune et connecté, comme le profil des voyageurs auxquels elle s’adresse, les Millenials (18-35 ans). Il a également ne dimension internationale afin d’être reconnue dans le monde entier. L’identité visuelle de la compagnie reposera également sur le bleu électrique, référence au ciel mais aussi couleur porteuse de dynamisme. Air France a dévoilé les esquisses des uniformes PN de la nouvelle compagnie et la livrée (eurowhite) des appareils dans une vidéo.

Joon décollera en octobre prochain sur le réseau moyen-courrier au départ de CDG, avec une flotte de six A321. Dès l’été 2018, cette flotte s’étoffera de cinq autres A321 et de trois ou quatre A340-300, permettant de lancer les opérations long-courrier. A terme, d’ici 2021, la compagnie exploitera dix-huit appareils de la famille A320 et dix A350, avec lesquelles elle desservira des destinations actuellement déficitaires ou abandonnées face à la concurrence des low-cost et des compagnies du Golfe.

Elle sera dirigée par Jean-Michel Mathieu en tant que directeur général, qui entre ainsi au comité exécutif d’Air France. Il a participé à l’élaboration de Joon depuis ses débuts, précise Franck Terner, le DG d’Air France.

Cette annonce intervient alors qu’Air France vient de remporter coup sur coup l’adhésion de la majorité de ses PNC puis de ses PNT sur le programme Trust Together, dont Boost est un volet essentiel. Les avions de Joon seront pilotés par des PNT Air France volontaires, aux conditions de travail d’Air France, mais le recrutement des PNC se fera sur une base totalement nouvelle, les conditions d’emploi devant participer à la réduction des coûts de la compagnie par rapport aux opérations Air France.

Joon n’a pas vocation à être une compagnie low-cost. Elle souhaite opérer avec des coûts réduits mais se positionne davantage comme une « offre décalée » avec des standards fidèles à ceux d’Air France. Sa maison-mère espère bien en effet que Joon donnera envie à ses passagers de voyager avec elle aussi. Emilie Drab ; airinfo.org

Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail