Aéroport d’Ivato – Début des travaux du terminal C

Une infrastructure plus moderne. Près d’un an après la signature du contrat de concession à Paris, le consortium Ravinala Airports annonce le début des travaux de construction du nouveau terminal international de l’aéroport d’Ivato pour la semaine prochaine. « La nouvelle infrastructure aéroportuaire sera une véritable plaque tournante capable de répondre aux exigences du transport aérien. Elle offrira un accueil agréable aux passagers. Le terminal aura une capacité d’accueil annuel de 1,5 millions de passagers et extensible à 1,8 millions de passagers», a déclaré Jean Louis Fuz, directeur des grands projets du consortium Ravinala Airports.

La maquette projetée au salon international tourism fair Madagascar (ITM) donne déjà une petite idée du confort offert aux passagers, que ce soit au départ ou à l’arrivée. Car le futur terminal C de l’aéroport d’Ivato sera doté de vingt trois comptoirs d’embarquement, une salle d’embarquement avec cent trente quatre places assises au premier étage. Trois passerelles au contact avec des baies vitrées permettront aux passagers d’embarquer directement à bord des avions, sans passer par le tarmac. Deux carrousels à bagages permettront de diminuer le temps d’attente des passagers dans l’aéroport.

« On peut y trouver aussi des boutiques duty free permettant aux touristes et passagers de faire les dernières courses avant le départ et d’apporter des souvenirs du pays, des cafés bars, des restaurants. Le confort dont rêvent les passagers en transit», a soutenu ce cadre de Ravinala Airports.

L’infrastructure sera bâtie sur une superficie de 17500 m². Le tarmac est capable d’accueillir quatre gros porteurs. Le consortium Ravinala Airports estime la fin des travaux pour décembre 2018 et la mise en service commerciale pour juin 2020.

Et pour trouver l’argent nécessaire à ce projet, dont le coût est estimé à 117,8 millions d’euros, Ravinala Airports compte sur des partenaires techniques et financiers. Et pas plus tard que mardi, la société de promotion et de participation pour la coopération économique (Proparco) de l’Agence française de développement (AFD) a signé un prêt de 25 millions d’euros pour le développement des aéroports d’Antananarivo et de Nosy Be. À cela s’ajoute la redevance pour le développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA) de 38 euros par passager international au départ d’Ivato et de Nosy Be. Lova Rafidiarisoa :lexpressmada.com

Receive our trimestrial newsletter by mail