Air Zimbabwe interdit d’entrée dans l’espace aérien européen

L’Agence européenne de la sécurité aérienne a décidé d’interdire à la compagnie nationale Air Zimbabwe d’emprunter son espace aérien, pour cause de non respect des normes de sécurité.

Le ciel s’assombrit pour la compagnie nationale aérienne Air Zimbabwe qui vient de se voir interdire l’espace aérien européen. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESE), qui délivre les autorisations et interdictions de survol et d’atterrissage dans l’espace européen, a justifié cette décision par le non-respect par la compagnie des normes de sécurité internationales du secteur aérien.

Air Zimbabwe fait désormais partie de la liste noire des 181 transporteurs aériens exclus de l’espace européen par la Commission européenne, un des organes dirigeants de l’UE. D’autres compagnies africaines d’Angola, de République démocratique du Congo, de République du Congo, du Nigeria, de Djibouti, d’Érythrée, de Guinée équatoriale, du Gabon, de Libye, de Sierra Leone, de São Tomé et du Soudan figurent aussi sur cette liste.

Bénin et Mozambique sortent de la liste noire

L’AESE, qui milite pour le renforcement des normes de sécurité au niveau mondial, propose des projets de coopération technique avec des pays, à l’instar du projet ATA-AC (Amélioration du transport aérien en Afrique centrale). Le Bénin et le Mozambique ont bénéficié de ces projets qui leur ont permis de combler leurs lacunes en matière de sécurité. De fait, les compagnies de ces deux pays viennent d’être retirées de la liste noire européenne.

Air Zimbabwe, qui ne dessert plus l’Europe, avait déclaré, en 2015 vouloir briguer une certification de l’Agence européenne de sécurité de l’aviation (EASA) afin d’augmenter ses revenus et de construire un centre de maintenance d’avions pour les compagnies internationales. Par Charles Bouessel du Bourg : jeuneafrique.com

Receive our trimestrial newsletter by mail