Abidjan : cinq ans de hausse de trafic à l’aéroport

Lors de ses vœux présentés lundi, le directeur général du concessionnaire de l’aéroport d’Abidjan, Gilles Darriau, a annoncé que la capitale économique ivoirienne poursuivait sa progression engagée depuis 2012. Avec pour objectif en 2017 de dépasser les deux millions de passagers.

Avec 1 829 000 passagers en 2016, c’est une progression du trafic de 16% qu’a connu l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par rapport à 2015 (1 560 000 passagers), a indiqué lundi soir son directeur général Gilles Darriau, en présentant ses vœux aux personnels et à la presse ivoirienne. Alors que le trafic s’établissait aux alentours de 960 000 passagers en 2012, il n’a cessé depuis de connaître une progression assez soutenue.

D’après Gilles Darriau, interrogé mardi 31 janvier par Jeune Afrique, il y a plusieurs raisons à cette performance de la desserte : “l’offre qui a considérablement augmenté avec notamment le retour de Corsair à la mi-2016 qui a fait baisser les prix. Il y a désormais 25 fréquences sur l’Europe (18 sur la France, 7 sur la Belgique).

Une telle offre incite beaucoup de voyageurs d’Afrique de l’Ouest et du centre à passer par Abidjan, et beaucoup de voyageurs européens souhaitant se rendre dans d’autres pays d’Afrique. Enfin, le dynamisme de la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire qui transporte désormais 700 000 passagers, qui étoffe son réseau et structure de plus en plus son hub d’Abidjan”.

Sur cette lancée, le directeur général espère bien dépasser la barre des 2 millions de passagers cette année et atteindre les 2,4 millions en 2020. Pour cela, un plan de modernisation de 42 milliards de francs CFA a été engagé en 2015 qui court jusqu’en 2019.

Pour réaliser ce plan, la société gestionnaire et concessionnaire de l’aéroport Aeria vient d’ailleurs de signer un emprunt de 18 milliards de francs CFA auprès d’acteurs comme Proparco, bras de l’Agence française de développement pour le secteur privé, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) ainsi qu’auprès de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie de la Côte d’Ivoire (BICICI), filiale de BNP Paribas [Relire l’information en accès payant de Jeune Afrique Business + du 26 janvier].

L’ensemble de ces investissements concerne aux deux-tiers l’aménagement de pistes (place de stationnement des avions, voie parallèle pour les avions au décollage) et pour l’autre part une première extension de l’aérogare. Par ailleurs, l’aéroport cherche toujours une compagnie qui pourrait ouvrir une ligne vers les États-Unis. Par Rémy Darras :jeuneafrique.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail