Air Madagascar – Le nouveau partenaire avant 2017

Un cabinet d’étude procédera à la sélection de dossiers du nouveau partenaire d’Air Madagascar. Le nom de celui-ci devrait être connu avant la fin de cette année.

Le redressement d’Air Madagascar continue. La compagnie aérienne vient de bénéficier de l’expertise d’un cabinet d’étude dans la recherche de son nouveau partenaire stratégique. Selon un communiqué de cette société de transport aérien, « le Cabinet IOS Partners Inc. assisté par TroyAvi Aviation Consultants, a été mandaté en vue de concrétiser ce projet financé par la Banque Mondiale ». Ainsi le nom de ce nouveau partenaire sera connu avant la fin de l’année. « Le processus ainsi enclenché se fixe comme objectif la sélection d’un partenaire stratégique avant la fin de l’année 2016 », mentionne le document.

Air Madagascar fait face actuellement à des problèmes sur le plan financier, commercial, opérationnel, ainsi que technique.

L’arrivée d’un investisseur dans la capitale de la compagnie nationale lui permettra d’avoir un bol d’air frais et un nouveau dynamisme sur le marché. « Nous sommes enthousiasmés par l’opportunité de coopérer avec un partenaire stratégique doté de ressources, de réseaux, de fortes compétences dans le secteur aérien et de capacité à développer des prestations à la fois profitables et durables. Cette coopération nous permettra de tirer avantage des potentialités offertes par le marché et de l’existence d’infrastructures, le tout dans un environnement d’affaires propice à une coopération fructueuse », a déclaré Léon Rajaobelina, Président du conseil d’administration de la compagnie.

Déficits

En avril, la direction générale avait envoyé « trente cinq cahiers d’informations à l’endroit des investisseurs potentiels, des transporteurs aériens, des banques, des investisseurs privés », avait confié Gilles Filiatreault dans une interview accordée à L’Express de Madagascar en avril.

Le cabinet IOS Partners aura donc une lourde tâche de bien choisir le meilleur partenaire pour Air Mada­gascar parmi les « quinze dossiers » reçus.

Malgré cette ouverture de capital de la compagnie, le régime en place précise que l’État malgache garderait 51% du capital de la compagnie.

Arrivée à la tête d’Air Madagascar en octobre 2015, Gilles Filiatreault avait comme principal défi le redressement d’une compagnie plombée par les déficits, le renouvellement de la flotte, la gestion d’un personnel en sureffectif. Lova Rafidiarisoa : .lexpressmada.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail