CAMEROUN :: Plan de relance : 30 milliards disponibles pour Camair-co

Le ministre des Transports l’a annoncé au cours d’un voyage effectué à Bafoussam en fin de semaine dernière.

Pour l’ouverture de la desserte de Bafoussam, l’entreprise publique de transport aérien a fait atterrir ses deux avions chinois de marque Ma60 à Bafoussam, le vendredi 14 octobre 2016. Les observateurs ont constaté que les deux appareils, venus respectivement de Douala à 9h pour The Mantung et de Yaoundé à 10h35 pour le Logone transportaient des personnalités peu connues dans le portefeuille clients de Camair.co ou encore habitués de la ligne de l’Ouest.

Edgar Alain Mebe Ngo’o, Dr Taïga, Basile Atangana Kouna, deux autres ministres et de nombreux fonctionnaires se sont accommodés du vol, là où l’on attendait de voir les premiers clients de l’entreprise prendre le ciel, pour ce qui est envisagé pour devenir une tradition. Depuis le 14 octobre, Camair-co est sensé opérer trois vols hebdomadaires sur Bafoussam. Selon un prospectus de l’entreprise, il est désormais possible les mercredis, vendredis et dimanches, de rallier en 40mn Yaoundé et Douala, pour la modeste somme de 29 940F, en aller et retour.

Peu importe que les hommes d’affaires de l’Ouest, les chefs traditionnels en tête desquels Ibrahim Mbombo Njoya, roi des Bamoun et Djomo Kamga de Bandjoun n’aient pas été associés à cette ballade des autorités et goûter aussi aux délices des nouveaux avions. Le ministre des Transports, Alain Edgar Mebe Ngo’o a profité de ce vol inaugural qui en fait cachait mal la réouverture au public de l’aéroport de Bamougoum, pour annoncer que le processus de relance de Camair-co est enclenché.

30 des 60 milliards projetés par Boeing Consulting pour réhabiliter la compagnie aérienne ont été déjà « disponibilisés » par le Chef de l’Etat, a-t- il annoncé. Ce qui annonce, pour les prochains jours, des investissements importants. Avant lui, Assoumou Paule Koki, Dg de l’Autorité aéronautique (Ccaa) avait signalé qu’après six mois d’aménagements à Bafoussam, des travaux de réhabilitation sont en cours pour la reprise prochaine des aéroports de Bamenda, Bertoua, Koutaba et Kribi. Pour sa part, Ernest Ndikum, le Dg de Camair-co, a annoncé son ambition d’ouvrir des dessertes quotidiennes sur l’Ouest, avec des liaisons par route sur les villes secondaires environnantes, si le trafic est important.

L’on a été surpris de constater que plusieurs mois après leur entrée en service, des pilotes chinois continuent de perpétuer la technologie orientale. Mais « le business va sans aucun doute se porter mieux dans la région de l’ouest. Désormais, Bafoussam-Douala, Bafoussam- Yaoundé ou encore Bafoussam via le grand-nord ne sera plus qu’une affaire de minutes. C’est une véritable révolution porteuse d’opportunités.

Dorénavant les commerçants comme moi et les nombreux opérateurs économiques qui exercent dans la région de l’Ouest pourront en toute sérénité et dans le confort s’avancer en avion pour négocier les marchandises à acheter ou à vendre avant de faire venir ou envoyer les camions par route ; ce qui entrainera une plus-value substantielle. Dans le même ordre d’idées, l’activité de transport au niveau local sera étendue grâce à l’axe Aéroport – Ville de Bafoussam sur lequel des taxis et minibus feront dorénavant de multiples navettes », a postulé Emmanuel Nzete, le délégué du gouvernement de Bafoussam dans son mot de bienvenue. .camer.be

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail