CAMEROUN :: TRANSPORT AERIEN : Mefiro et Dikoum repositionnent Camair-Co

Le président du conseil d’administration et le directeur général de la compagnie de transport aérienne nationale, s’accordent sur les priorités afin de donner un nouvel élan à Camair-co, conformément à leurs cahiers de charges respectifs.

La Cameroon Airlines Corporation (Camair-co) sort petit à petit de son agonie. La nouvelle équipe dirigeante installée au terme des travaux du conseil d’administration du 22 août 2016 imprime peu à peu ses marques. Mefiro Oumarou, président du conseil d’administration et Ernest Dikoum, directeur général conjuguent leurs efforts pour donner une seconde vie à la structure.

Après l’évocation de la compression des effectifs qui sont au-delà des standards, la compagnie nationale ouvre les lignes de desserte domestique. C’est ainsi que la ligne Bafoussam- Yaoundé ou encore Douala-Bafoussam vient s’ajouter aux lignes Douala-Yaoundé ou Yaoundé-Maroua Salak. La particularité, en plus du confort, est que la compagnie propose des tarifs défiant toute concurrence, à partir de 29.940 Fcfa, toutes taxes confondues. Le passager fait un aller et retour dans la capitale régionale de l’Ouest en 40 minutes de vol. Au sein de l’opinion publique, c’est une décision qui est savamment saluée car elle facilite les déplacements et réduit considérablement le nombre d’accidents de la route.

La route Yaoundé-Bafoussam est devenue un véritable parcours de combattant. Pas un seul jour ne passe sans qu’on annonce la survenance d’un accident de circulation avec des pertes en vies humaines à n’en plus finir. Certes, la compression des effectifs est une décision lourde de conséquences, mais on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs, comme l’affirme un adage bien connu. Ce sont des chômeurs en plus qui seront comptés dans les familles face à la situation asphyxiante de l’entreprise.

« Mais lorsque qu’on se fixe des buts, il faut se donner les moyens de sa politique pour les atteindre », affirme un libre penseur. C’est l’épineuse équation que Mefiro Oumarou et Ernest Dikoum sont en passe de résoudre depuis leur désignation pour présider aux destinées du conseil d’administration de Camair-co et de la direction générale. Après deux mois passés à la tête de Camair-co, le bilan à mi-parcours est rassurant et augure des lendemains meilleurs. La compagnie a été donnée à deux professionnels du secteur des transports.

Le Dr Mefiro Oumarou, ministre délégué auprès du ministre des Transports, a fait des hautes études dans le domaine des transports. Le directeur général quant à lui a roulé sa bosse dans la compagnie Emirates, où il était directeur régional. Toutefois, la tâche de ces deux hommes à la réputation établie, pourra buter sur des résistances comme l’annoncent déjà certains médias, notamment les caciques de l’ancienne équipe qui pourront mettre les bâtons dans les roues de la nouvelle équipe.

Ce ne sera pas aussi l’occasion pour elle de procéder à une chasse aux sorcières. Il est simplement question de trouver un bon dosage entre l’ancienne et la nouvelle méthode pour donner la hauteur à cette compagnie que porte à cœur le président de la République. .camer.be

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail