L’ARRIVÉE D’AIR ASIA X À MAURICE : Plus d’options pour les voyageurs

Le low-cost long-courrier Air Asia X a atterri pour la première fois, mardi dernier à Maurice. à son bord, quelque 370 passagers dont de nombreux touristes asiatiques, des hommes d’affaires et des étudiants, ainsi que la délégation d’Air Asia X qui a fait spécialement le déplacement pour marquer l’événement. Une première pour la compagnie malaisienne qui se positionne pour la première fois dans l’océan Indien avec l’ambition d’exploiter le ciel africain. Avec trois vols hebdomadaires prévus entre Kuala Lumpur et Maurice, Air Asia X, qui compte développer rapidement ce marché, prévoit pour sa première année d’opération sur Maurice de transporter au moins 50 000 passagers.

S’il est vrai que Maurice dépend énormément du marché européen constituant 55-60% de nos arrivées touristiques, l’ouverture vers l’Asie, un marché en progression ces dix dernières années, demeure une priorité des autorités mauriciennes. L’arrivée d’Air Asia X, avec une liaison de trois vols aller-retour entre Kuala Lumpur et Maurice chaque semaine et quelque 50000 voyageurs attendus, devrait ainsi booster ce segment asiatique. D’autant qu’en proposant un tarif d’environ Rs 7000 entre Kuala Lumpur et Maurice, la compagnie aérienne malaisienne low-cost ambitionne d’être un axe de liaison entre l’Asie et l’Afrique. A savoir que le départ de Kuala Lumpur est programmé les mardi, vendredi et dimanche à 10h25 pour arriver à Maurice à 13h25. Le vol retour quitte Maurice les lundi, mercredi et samedi à 02h55 pour se poser à Kuala Lumpur à 14h20.

Alors que l’arrivée de ce nouveau transporteur risque de faire de l’ombre à la compagnie d’aviation nationale mauricienne, les opérateurs malaisiens, eux, estiment qu’« il ne s’agit pas d’être le concurrent d’Air Mauritius mais d’offrir plus d’options aux voyageurs ». C’est ce qu’a répondu le groupe CEO d’Air Asia X aux journalistes, mardi dernier, lors d’une conférence de presse dans le cadre du vol inaugural de la compagnie à Maurice. Datuk Kamarudin Merunun et Tan Sri Rafidah Aziz, chairpersons d’Air Asia X, insistent que leur société aérienne low-cost long-courrier, à travers les nombreuses destinations qu’elle dessert sur l’Asie et l’Australie, entre autres, permettra aux Mauriciens d’avoir le choix notamment de visiter et découvrir davantage de pays. Et, parallèlement, disent-ils, les Malaisiens, ainsi que les voyageurs d’Asie pourront découvrir Maurice, l’océan Indien et l’Afrique. En effet, la filiale long-courrier d’Air Asia propose à ses passagers un service fly-thru qui facilite les correspondances avec le réseau régional de sa maison mère à Kuala Lumpur.

Aucun quota prévu pour les Mauriciens

Déjà le vol inaugural était rempli à 100% et les réservations sur les prochains mois démontrent un réel intérêt pour la nouvelle desserte, dit Tan Sri Rafidah Aziz. Cependant, malgré l’insistance de certains Tours Opérateurs locaux auprès de la présidente d’Air Asia X pour qu’il y ait un quota réservé aux passagers Mauriciens sur ces vols, cette dernière a été claire : « Ce n’est pas prévu. Nous ne travaillons pas avec cette méthode. Le concept des compagnies low-cost est en lui-même une véritable opportunité mise à la disposition des voyageurs. C’est un choix que nous offrons, nous ne pouvons pas faire plus de concessions. »

Kevin Ramkelaon, directeur de la MTPA, estime lui que l’arrivée d’Air Asia X contribuera à booster rapidement le segment asiatique des arrivées touristiques à Maurice. Et face à la hausse de touristes de cette région du globe, il se dit confiant que Maurice saura aussi s’adapter aux demandes, notamment en termes d’attractions pour les voyageurs. Abordant les développements relationnels entre Air Asia X et Maurice, le directeur de la MTPA dit s’attendre également à ce que les retombées touchent le marché africain. D’ailleurs, le haut commissaire mauricien en Malaisie,Eshan Patel, a annoncé que le gouvernement malaisien lui a demandé d’initier les procédures auprès du gouvernement mauricien, afin d’augmenter la connectivité entre nos deux pays, Maurice pouvant servir de passerelle entre l’Asie et l’Afrique. Les correspondances ont déjà été transmises à cet effet auprès du gourvernement mauricien, a-t-il indiqué. .lemauricien.com/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail