Air Algérie: Acquisition d’une quarantaine d’avions jusqu’à 2025

ALGER – La compagnie Air Algérie lancera entre 2018 et 2025 un nouveau programme d’acquisition d’une quarantaine d’avions pour renforcer essentiellement ses destinations long courrier, a confié à l’APS le P-dg de cette compagnie nationale, Mohamed Abdou Bouderbala.

Ces acquisitions seront effectuées sous différentes formes de financement tel que le leasing, avance-t-il.

La première partie de ce programme sera réalisée entre 2018 et 2020 durant laquelle quatre (4) appareils seront réceptionnés rien qu’en 2018, tandis que la seconde phase sera effectuée entre 2020 et 2025.

Ainsi, à travers ce programme, Air Algérie compte augmenter sa flotte à une centaine d’appareils contre une soixantaine actuellement dont 75% sont composés d’avions moyen courrier.  

Interrogé sur un éventuel recours à des financements extérieurs pour la concrétisation de ce programme, le premier responsable d’Air Algérie considère que « la compagnie doit se débrouiller pour chercher des financements. Ce type de financement (extérieur) reste une possibilité que nous allons étudier ».

Pour M. Bouderbala, « tous les moyens sont ouverts, le plus important est que ce soit rentable et abordable pour la compagnie ».

Pour rappel, dans le cadre de la mise en œuvre de son dernier plan de restructuration 2012-2017, cette compagnie aérienne avait lancé une opération d’acquisition de seize (16) avions.

En 2015, huit (8) appareils avaient été réceptionnés composés de trois (3) Airbus A330-200 (250 à 300 places), trois (3) ATR (66 places) pour desservir des lignes domestiques, et deux (2) Boeing 737-800.

Le coût total de ces seize (16) acquisitions opérées sur 2015-2016 est estimé à 1,073 milliard de dollars (93,3 milliards DA).

En plus du renforcement de sa flotte, la livraison de la nouvelle aérogare internationale d’Alger en 2018 va permettre à cet aéroport de devenir un « hub » régional et continental de transit de voyageurs: « Nous envisageons de créer avec ces programmes un trait d’union entre l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et d’autres destinations », avance le même responsable.

Dans l’attente de la réalisation de ces projets, Air Algérie compte ouvrir des lignes vers l’Afrique d’ici fin 2016 ou début 2017 avec des vols vers Libreville (Gabon) et Addis Abeba (Ethiopie).

Actuellement, les vols d’Air Algérie desservent 44 destinations à l’international dont la plus récente a été inaugurée jeudi dernier avec l’ouverture d’une ligne Alger-Budapest.

Evaluant le bilan d’activité de l’été de l’année en cours, M. Bouderbala se montre plutôt satisfait: « Nous l’avions passé de façon globalement positif. Nous avons même pu maîtriser les perturbations qu’avaient connues d’autres compagnies ». .aps.dz/economie/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail