Royal Air Maroc recherche des artistes africains pour « habiller » trois avions

Royal Air Maroc (RAM) lance un concours d’art contemporain pour l’habillage de trois avions de sa flotte.

Baptisé « Wings of African Art », ce concours s’adresse à des artistes africains pour promouvoir l’Afrique. Ainsi, RAM va permettre aux artistes du continent noir d’exprimer leur art sur trois de ses appareils et faire voyager leurs œuvres dans le monde entier.

L’appel à candidature des artistes pour la sélection de Wings of African Art est ouvert jusqu’au 22 septembre. Un comité composé d’experts du monde de l’art procédera à la sélection de 12 artistes. Les œuvres finales qui habilleront les avions de RAM seront choisies par un jury présidé par le peintre Mehdi Qotbi et composé d’artistes de renom et de critiques d’art ainsi que par le vote du public. Un vernissage d’exposition, organisé dans le prestigieux espace du Palais Dar El Bacha à Marrakech, viendra clôturer le concours et sera l’occasion d’annoncer les trois gagnants de la compétition.

Les œuvres gagnantes seront exposées afin de donner aux invités un avant-goût du travail des lauréats Wings of African Art. Cette exposition sera organisée en partenariat avec la Fondation Nationale des Musées du Maroc. Elle sera exclusivement vouée à célébrer le talent unique des lauréats Wings of African Art, à promouvoir leur excellence artistique. Elle vise également à récompenser leur contribution à la mise en lumière de l’édification d’une Afrique plus responsable.

« Au moment où le Maroc s’apprête à accueillir la COP 22, Wings of African Art a pour vocation de mettre en avant une Afrique dynamique, créative et tournée vers l’avenir. Cette initiative vise également à promouvoir l’Art Africain », déclare la compagnie marocaine dans un communiqué. Rappelons que Royal Air Maroc soutient les plus grandes manifestations culturelles en Afrique telles le FESPACO (Festival de cinéma africain à Ouagadougou), la Biennale de Dakar, le Marché de l’Art et du spectacle africains d’Abidjan (MASA), la Biennale de la photographie de Bamako, ou encore le festival de cinéma Ecrans Noirs de Yaoundé. par Alain Lebas : .air-journal.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail