L’EASA et la FAA demandent de ne pas utiliser les Samsung Galaxy Note 7 en avion

L’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) et la Federal aviation administration (FAA) américaine ont toutes deux demandé vendredi aux passagers de s’abstenir d’utiliser durant les vols leurs Samsung Galaxy Note 7, dont la batterie est susceptible de prendre feu. Il est également décommandé de les laisser dans les bagages en soute.

Samsung a suspendu la semaine dernière la commercialisation du Samsung Galaxy Note 7, après que certains ont pris feu. “35 cas ont été rapportés dans le monde” , a précisé le géant sud-coréen dans un communiqué, tout en reconnaissant l’existence de “problèmes sur la batterie” du nouveau smartphone.

“A la suite de la communication officielle de Samsung sur les problèmes du Galaxy Note 7, l’EASA conseille aux passagers et aux membres d’équipage de conserver éteints ces appareils et de ne pas les recharger à bord de l’avion, ni de les laisser à l’intérieur des bagages enregistrés en soute” , a indiqué le 9 septembre l’agence européenne dans un communiqué.

La FAA a également émis une recommandation analogue le même jour. Plus tôt cette semaine, les compagnies aériennes Qantas et Virgin Australia ont demandé aux passagers de ne pas utiliser ce type de téléphone mobile durant les vols.

Les recommandations de l’EASA et de la FAA n’ont pas valeur de réglementation et laissent donc le soin aux compagnies aériennes de décider elles-mêmes si elles interdisent ou non l’utilisation du Samsung Galaxy Note 7 à bord. Plus largement, elles soulignent que les appareils électroniques ne sont pas sans poser certains problèmes de sécurité en vol. L’EASA rappelle ainsi aux passagers qu’il y a lieu de prévenir l’équipage lorsqu’un smartphone (ou une tablette) est endommagé, émet une chaleur anormale, produit de la fumée, tombe à l’intérieur du siège ou est égaré.

Par ailleurs, l’OACI a proscrit en avril dernier l’expédition en vrac des batteries-lithium ion dans la soute des avions passagers. Jérôme RENAUD /airinfo.org

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail