Projet de création d’une compagnie aérienne du Sahel

Nouakchott, Mauritanie (PANA) – Les pays membres du Groupe des cinq du Sahel (G5) envisagent la création d’une compagnie aérienne commune pour « combler un vide et donner espoir », selon le premier numéro du bulletin de liaison de l’organisation sous-régionale, publié à Nouakchott suivant une périodicité semestrielle et parcouru vendredi par la PANA.

Cet organe rappelle que la création de la nouvelle compagnie découle d’une décision du 2éme Sommet des chefs d’Etat, tenu à N’Djaména, au Tchad, le 20 novembre 2015.

Le Mali, la Mauritanie et le Niger, membres du G5, avaient déjà annoncé un projet de création d’une compagnie aérienne commune en 2013.

En plus de ces trois Etats, le projet est désormais élargi au Burkina Faso et au Tchad, épousant ainsi les contours du G5 Sahel.

Le premier bulletin édité par le Secrétariat permanent de l’organisation expose les multiples avantages à tirer de la réalisation d’un tel projet, « d’abord d’un point de vue géostratégique, le fait de disposer d’une telle compagnie propre aux pays membres leur permet de peser dans le cadre des grandes décisions qui concernent l’espace sahélo- saharien ».

Sur le plan économique et social, « la future compagnie va générer des revenus et des emplois au bénéfice des pays membres et des populations, favoriser le brassage culturel et l’intégration des peuples et faciliter les déplacements des délégations dans le cadre des multiples réunions des experts et membres statutaires du G5 ».

Le futur outil de transport aérien sous-régional aura également une importante dimension en matière de gestion des questions sécuritaires, notamment « dans le cadre des opérations militaires conjointes transfrontalières, qui sont en train de monter en puissance, avec la mise à disposition d’avions permettant de rendre autonome les déplacements de troupes ».

Air Sahel aura également le marché du transport des pèlerins des pays du G5 vers La Mecque pour le Hadj annuel.

La nouvelle de la création d’une compagnie du G5 devrait être bien accueillie par les citoyens des pays membres de l’organisation sous-régionale.

Toutefois, le souvenir douloureux de la liquidation de la compagnie Air Afrique après une quarantaine d’années d’activités vient tempérer les ardeurs en attendant le concret.

On rappelle que le G5 du Sahel a pour objectif de coordonner les politiques et stratégies de développement et de sécurité des cinq Etats. PANA SAS/JSG/IBA 05août2016 :.panapress.com/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail