Turkish Airlines ne va plus à Conakry

Il est ce matin impossible de réserver avec la compagnie aérienne Turkish Airlines des billets d’avion entre Istanbul et Conakry, une destination qu’elle devait inaugurer le mois prochain – mais où Emirates Airlines vient d’annoncer son retour.

Les deux rotations hebdomadaires que la compagnie nationale de Turquie devait inaugurer le 5 septembre 2016 ne sont plus disponibles à la réservation. Un Boeing 737-900ER pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 135 en Economie devait décoller de sa base à Istanbul-Atatürk lundi et vendredi à 17h50 pour arriver au Burkina Faso à 21h25, en repartir à 22h20 et se poser en Guinée le lendemain à 0h30. Les vols retour devaient quitter l’aéroport de Conakry-Gbessia mardi et samedi à 1h25 pour arriver à 3h35 à Ouagadougou, en repartir à 4h30 et atterrir à 13h35 à Istanbul. Pas d’explication officielle à cette suppression de ligne, remarquée la semaine dernière par Airlineroute.

Turkish Airlines aurait été sans concurrence sur cette route, Conakry également desservi par Air France, Brussels Airlines, Air Côte d’Ivoire, Royal Air Maroc et Mauritania Airlines. Mais son trafic en correspondance depuis l’Asie aurait été affecté par Emirates Airlines, qui a annoncé la semaine dernière son retour en Guinée avec quatre vols par semaine.

La compagnie de Star Alliance continuera toutefois à offrir quatre rotations hebdomadaires Ouagadougou. Elle avait évoquée la route vers Conakry dès avril 2014, et en mars dernier le président turc Erdogan de passage à Conakry évoquait une inauguration pour le mois de juin. Turkish Airlines propose déjà 56 destinations proposées dans 38 pays en Afrique, où elle est présente depuis 2002 ; il y a deux ans, son président Temel Kotil évoquait la desserte de « cent aéroports africains en 2022 ». par François Duclos.air-journal.fr/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail