L’aéroport d’Abidjan en quête de financements

Selon les informations de « Jeune Afrique », Aeria, le concessionnaire de l’aéroport d’Abidjan, compte mobiliser une partie du financement nécessaire à sa modernisation auprès d’institutions bancaires et de coopération. Les détails.

Pour financer la cure de jouvence de l’aéroport d’Abidjan, annoncée en décembre 2015 par le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, et dont le coût est estimé à 39,7 milliards de F CFA (60,5 millions d’euros), Gilles Darriau, le DG d’Aeria, a pris contact avec la BOAD, la Bicici, filiale de BNP Paribas, et Proparco, a appris Jeune Afrique.

L’objectif du concessionnaire de la gestion de l’aéroport d’Abidjan ? Mobiliser auprès de ces établissements 40 % du montant total.

Tripler le trafic

Ces fonds serviront notamment au triplement des surfaces des aérogares, à l’amélioration des systèmes de tri des bagages, à l’augmentation du nombre de places de parking pour les avions, ou encore à la construction d’une deuxième piste parallèle à la voie principale d’atterrissage et de décollage. Celle-ci permettrait de porter le trafic annuel à 15 millions de passagers, bien au-delà des 5 millions escomptés – au mieux – en 2025. Jeuneafrique.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail