Open sky – Air Madagascar déplore une concurrence déloyale

Une concurrence déloyale. Les dirigeants de la compagnie Air Mada­gascar haussent le ton face à certaines pratiques des au­tres compagnies aériennes. « D’autres transporteurs opérant sur les lignes internationales procèdent à des pratiques tarifaires illégales pouvant être assimilées à du dumping », indique le communiqué de la compagnie nationale. Selon des indiscrétions, le tarif appliqué sur la ligne Anta­nanarivo – Paris est mis à l’index dans cette affaire.

Cette situation n’arrange pas du tout Air Madagascar, déjà en difficulté. La compagnie, qui se voit obligée de recourir au service d’autres compagnies aériennes pour desservir Paris-Anta­nanarivo, à cause de l’intégration de la compagnie dans la liste noire de l’Union européenne.

« Nous ne sommes pas contre la concurrence. Une compétition saine permet de se remettre en question et de sans cesse chercher à améliorer sa propre offre. En revanche, les pratiques commerciales doivent respecter les règles du jeu. De tels agissements ne peuvent que nuire au développement du transport aérien à Mada­gascar en général », déclare Gilles Filiatreault, directeur général de la compagnie aérienne. Air Madagascar affirme avoir saisi l’aviation civile de Madagascar (ACM) de cette affaire.

Depuis l’année dernière, la compagnie aérienne nationale assure cinq fréquences hebdomadaires entre Paris et Antananarivo, dont deux via Marseille opérées les lundis et jeudis. Les liaisons sont opérées sur un appareil Airbus A340-300, entre la France et Madagascar. A part Air Madagascar, Air France, Air Seychelles et Corsair assurent une liaison directe entre Antananarivo et la capitale française. Certaines compagnies peuvent afficher selon les circonstances, des tarifs allant effectivement jusqu’à moins de 500 euros. .lexpressmada.com/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail