La FAA certifie l’A350 pour des vols de déroutement plus longs

L’autorité de sécurité aérienne américaine (FAA) a accordé à l’Airbus A350-900 la certification permettant à ce bimoteur d’emprunter des routes aériennes plus directes et de survoler plus souvent des zones inhabitées comme des océans et des déserts, a annoncé lundi le constructeur aéronautique européen, filiale d’Airbus Group.

Cette décision de la FAA permettra ainsi au nouveau long-courrier d’Airbus de voler à une distance représentant cinq heures de temps pour rejoindre en cas de problème un aéroport de déroutement, ce qui correspond à environ 2.000 miles nautiques (3.700 kilomètres) avec un seul moteur opérationnel.

Cette norme « Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards » (ETOPS) est un règlement de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui permet de faire des vols long-courrier au-dessus de zones inhabitées (océans, déserts, pôles).

L’appareil pourrait être ultérieurement autorisé à aller jusqu’à une distance de plus de six heures de vol d’un aéroport de déroutement.

La certification « ETOPS 300min » permettra en particulier à l’appareil de prendre des routes plus directes au-dessus de l’Océan Pacifique, pour relier notamment l’Asie du Sud-Est aux Etats-Unis ou l’Australie aux Etats-Unis. PARIS (Reuters) – (Tim Hepher et Jean-Michel Bélot, édité par Cyril Altmeyer)

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail