En travaux, l’aéroport de Douala renverra tous ses vols vers Yaoundé

Un prêt de l’Agence française de développement de 46 millions d’euros, dont les documents ont été paraphés le 19 février, lance le chantier de l’aéroport international de Douala. Prévus pour durer dix mois, les travaux nécessiteront une interruption du trafic entre le 1er et le 21 mars. Tous les vols à destination de la capitale économique camerounaise seront déroutés vers l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen.

L’Agence française de développement (AFD) a accordé un prêt de 46 millions d’euros (soit 30,17 milliards de F CFA) aux Aéroports du Cameroun (ADC) en vue de la modernisation de l’aéroport international de Douala, la capitale économique du pays. D’une maturité de 15 ans, avec un différé de 5 ans, pour un taux d’intérêt de 5%, ce prêt non souverain, dont les documents ont été paraphés le 19 février, vise à financer les deux volets du projet.

Le premier voit le consortium Sogea-Satom (groupe Vinci) et le groupe de BTP français Razel Bec entamer, dès le 20 février, la réhabilitation et le renforcement de la piste d’atterrissage, des voies de circulation des aéronefs et des aires de trafic de l’aéroport international de Douala. Les travaux s’étaleront sur dix mois et nécessiteront une interruption du trafic entre le 1er et le 21 mars. Tous les vols à destination de la capitale économique camerounaise seront déroutés vers l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen.

Douala assisté de Lyon pour la reconfiguration de son terminal passager

La deuxième composante, qui débutera en janvier 2017, porte sur la rénovation et la reconfiguration du terminal passagers. Les ADC bénéficient de l’accompagnement du groupe Aéroports de Lyon (France) dans cette opération.

L’aéroport de Douala est entré en service en 1977, et accueille un million de passagers annuellement. Il ambitionne de devenir un hub en Afrique centrale.

Le Cameroun est doté de 4 aéroports internationaux, Douala, Yaoundé, Garoua et Maroua, et d’une douzaine d’aéroports régionaux ouverts à la navigation aérienne publique. ADC assure la gestion des quatre aéroports internationaux et des trois principaux aéroports régionaux au terme d’une convention de concession signée avec l’État du Cameroun. En octobre dernier, cette convention a été renouvelée pour une durée de 50 ans. Les deux aéroports Douala et Yaoundé représentent environ 95% du trafic. Par Omer Mbadi – à Yaoundé : jeuneafrique.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail