Air Mauritius, retour à la profitabilité (6,4 millions d’euros)

Le nombre de clients en croissance de 9,8 % ; le taux de remplissage progresse de 73,2 % à 78,9 %

Grâce à une performance des plus remarquables au cours du troisième trimestre (octobre-décembre 2015) de son exercice financier 2015-2016, Air Mauritius s’est retrouvée en situation de profits pour la période avril-décembre 2015, affichant des bénéfices nets de l’ordre de 6,4 millions d’euros (environ Rs 230 millions) alors que pour la période correspondante de 2014, la compagnie d’aviation nationale avait subi des pertes de 9,1 millions d’euros.

 

Approuvés aujourd’hui par le conseil d’administration, les comptes d’Air Mauritius pour la période octobre-décembre 2015 et les neuf premiers mois de l’exercice financier 2015-2016 montrent un renversement de tendance au niveau de la performance de la compagnie, une situation favorable qui devrait se maintenir pour le quatrième trimestre (janvier-mars 2016). Les résultats du dernier trimestre font voir qu’Air Mauritius a dégagé des profits d’environ 10,5 millions d’euros (autour de Rs 380 millions) par rapport à des pertes de 2,7 millions d’euros pour l’exercice précédent, ce qui constitue une amélioration des comptes pour près de 13,2 millions d’euros.

Dans les milieux d’Air Mauritius, on indique que les résultats du troisième trimestre doivent être interprétés dans le contexte extrêmement difficile dans lequel opère la compagnie d’aviation nationale. « La baisse du prix du carburant a, certes, contribué grandement à l’amélioration des comptes mais le fléchissement du taux euro/dollar ainsi que les effets du hedging réduisent considérablement son impact », fait-on ressortir. La direction d’Air Mauritius fait aussi remarquer que la compagnie fait face à une compétition farouche, notamment de la part des destinations concurrentes dans les marchés émetteurs aussi bien que des compagnies aériennes qui desservent Maurice.

On observe que pas moins de quatre nouvelles compagnies aériennes sont venues agrémenter l’offre sur Maurice « avec des conséquences directes sur les recettes » d’Air Mauritius. Celle-ci, souligne-t-on, résiste à la concurrence grâce à la qualité de son offre, à ses initiatives sur les marchés émetteurs, à plus de rigueur dans la gestion des coûts et, par conséquent, une amélioration de la productivité.

Pour la période octobre-décembre 2015, Air Mauritius a transporté 418 188 passagers, ce qui représente une amélioration de 11 % par rapport au niveau atteint pour la même période de l’année précédente. Le taux de remplissage est passé de 73,1 % à 80,6 %. Pour ce qui est des fonds propres de la compagnie, ils ont progressé de 42,9 millions d’euros en mars 2015 à 4,8 millions en décembre 2015.

La direction d’Air Mauritius affirme que les « bons résultats du troisième trimestre, qui sont parmi les meilleurs de ces dernières années », ont permis de renverser la situation de pertes accumulées pour la période avril-septembre 2015. Le nombre de clients a augmenté de 9,8 % pour atteindre 1 115 890 sur neuf mois alors que le taux de remplissage a été également à la hausse : de 73,2 % à 78,9 %. Cette performance est ainsi une des meilleures enregistrées ces dernières années pour les neuf premiers mois, indiquent les milieux concernés.

Pour ce qui est des perspectives, Air Mauritius fait comprendre qu’elle a abordé le dernier trimestre (janvier-mars 2016) « dans un contexte compliqué » marqué par la volatilité des taux de change dont celui de l’euro/dollar et une concurrence sans précédent. « Des réformes courageuses et audacieuses » ont été introduites depuis le début de l’année financière 2015-2016 et des pôles de croissance ont été identifiés et exploités.

Le lancement de l’Air Corridor entre l’Asie et l’Afrique avec Maurice et Singapour servant de hubs est confirmé pour le 11 mars 2016. Quant à la création d’une compagnie aérienne régionale, le projet, soutient-on, « est une phase avancée de sa mise en œuvre », une annonce devant être faite sur son lancement dans les prochains mois. Air Mauritius confirme, par ailleurs, qu’elle assurera, à partir de mai 2016, les dessertes de Maputo et de Dar es Salaam. Ce développement, ajoute la direction, constitue un signal fort de la volonté de la compagnie d’aviation de participer à l’initiative nationale de renforcement de la connectivité avec l’Afrique. .lemauricien.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail