Des Sukhoi Superjet SSJ100 pour Air France ?

Air France pourrait louer des Sukhoi Superjet SSJ100 à CityJet qui doit réceptionner en mai prochain ses premiers exemplaires. Ces avions russes seraient utilisés notamment pour la ligne Paris Orly-Londres City.

Air France est en négociation avec la compagnie irlandaise CityJet pour la signature d’un contrat de wet-lease (location avec équipages et maintenance) portant sur des Sukhoi SuperJet SSJ100, rapporte le 2 février le site d’information russe Gazeta.ru, qui cite une source proche du dossier.

 

Le nombre d’exemplaires que pourrait ainsi affréter Air France n’est pas connu, mais les SSJ100 seraient utilisés notamment pour voler entre Paris-Orly et l’aéroport Londres City. Le SSJ100 compte en effet parmi les rares appareils en mesure d’opérer sur la courte piste de cet aéroport situé pratiquement au centre de la capitale britannique. Il doit néanmoins recevoir au préalable une certification spécifique qui pourrait être délivrée avant la fin de l’année.

Air France et CityJet sont déjà partenaires au travers d’un contrat d’affrètement portant sur des Avro RJ85, opérés sur Paris Orly-Londres City et d’autres lignes. CityJet compte remplacer ces appareils vieillissants et gourmands en carburant par les SSJ100 dont elle a commandé quinze exemplaires (plus dix options) en octobre dernier. Les livraisons sont prévues à partir de mai 2016.

Air France et CityJet n’ont pas fait de commentaires après avoir été interrogées par Gazeta.ru.

Au moment de la commande des SSJ100, CityJet indiquait que quatre exemplaires sont livrables dès 2016, les onze suivants au cours de 2017. Ces appareils seront aménagés pour 98 passagers dans une configuration avec cinq sièges de front (en rangées de 2-3). La compagnie a prévu de les mettre en service sur des vols charter en 2016, puis sur des vols réguliers depuis l’aéroport Londres City à partir de 2017.

Concurrent des Bombardier CSeries et Embraer E-Jet, le SSJ100 est assemblé en Russie par Sukhoi et commercialisé à l’international par Superjet (co-entreprise entre l’italien Alenia Aermacchi et Sukhoi). Il utilise des composants des sociétés françaises Snecma (pour les moteurs) et Thalès (pour l’avionique), ainsi que de l’américaine Honeywell (pour l’APU). L’appareil a obtenu sa certification européenne, délivrée par l’EASA en février 2012. Jérôme RENAUD /airinfo.org

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail