Ghana: les compagnies aériennes intérieures invitées à suspendre les vols suite à l’intensification de l’Harmattan

L’Agence des services météorologiques du Ghana a demandé aux exploitants des compagnies aériennes nationales de suspendre, une fois de plus, les vols vers les aéroports régionaux du pays, qui ne sont pas équipés de systèmes d’instruments d’atterrissage en raison de la présence de l’Harmattan qui réduit la visibilité à seulement quelques mètres sur le territoire ghanéen.

 

La mauvaise visibilité rend difficile le décollage ou l’atterrissage des avions dans divers aéroports nationaux, à cause de la quantité accrue de poussière issue des vents nord-est en provenance du désert du Sahara, qui couvre tout le pays, à l’exception de l’aéroport international de Kotoka à Accra.

C’est la deuxième fois, en moins d’un mois, que le temps oblige les avions opérant des liaisons intérieures à être cloués à terre.

Sarbeng Emmanuel, météorologue adjoint de l’Agence des services météorologiques du Ghana, a indiqué à la radio nationale du Ghana, que dans certaines parties du Nord du Ghana, la visibilité est à environ 100 mètres, qu’elle atteint jusqu’à 400 mètres dans le Centre du Ghana et qu’elle est d’environ 800 mètres le long de la côte.

Il a également invité les automobilistes à la prudence surtout pendant les vacances de Noël et du Nouvel An au cours desquels beaucoup de gens prennent la route. -0- PANA MA/AKA/IS/IBA

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail