Relance de la Camair-co : Boeing lance l’audit

Le contrat d’assistance entre les deux entreprises a été signé hier à Yaoundé, sous la présidence du ministre des Transports.
L’audit du plan de redressement et de relance de la compagnie aérienne nationale a officiellement débuté hier. Ce, à la suite d’une brève cérémonie de signature du contrat d’assistance entre Camair-Co et la société américaine Boeing Consulting, en charge d’assurer ce travail. La rencontre entre les parties s’est tenue au ministère des Transports à Yaoundé, sous la présidence du ministre Edgard Alain Mebe Ngo’o, en compagnie de Michael Stephen Hoza, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun.

Avant la signature proprement dite, le ministre des Transports a expliqué à la délégation de Boeing que « le président de la République, le gouvernement et le peuple camerounais tout entier attachent une importance capitale au redressement rapide et durable de Camair-Co, qui est à la fois un vecteur puissant de notre intégration nationale et sous régionale, un grand fleuron de notre économie et un précieux instrument du rayonnement international du Cameroun ». Et de souligner que « le pays tout entier compte sur Boeing, pour sortir Camair-Co de sa zone de turbulence et pour lui permettre de prendre définitivement son envol ».
Concrètement, « Boeing va, dans un premier temps, évaluer le plan de relance que nous avons préparé en interne. Ensemble, nous allons préparer le business-plan de Camair-Co pour la période 2016/2019 », indique Jean Paul Nana Sandjo, directeur général de la compagnie aérienne nationale. Le business-plan en question consiste en l’évaluation des besoins en investissement, la flotte, les lignes, les estimations au niveau de la rentabilité, le point à partir duquel Camair-Co aura atteint l’équilibre, etc.
« Ce document sera soumis au gouvernement pour approbation avant sa mise en œuvre. Un déroulé dans lequel Boeing devra à nouveau intervenir : « Les experts de Boeing viendront au Cameroun tous les trois mois, pendant pratiquement un an et demi, pour faire le point sur ce qui a été prévu et voir si les objectifs ont été atteints. Ils vont aussi nous accompagner dans la mise aux normes de nos opérations pour s’assurer que nos manuels sont corrects et que nos systèmes d’information sont au top », souligne Nana Sandjo. Boeing va enfin accompagner Camair-Co dans l’optimisation de sa maintenance. « C’est-à-dire qu’ils vont concevoir un hangar à Douala, capable de recevoir des avions de type 777 pour que, comme la flotte projetée tourne autour de dix appareils, nous soyons capables d’assurer la maintenance à Douala ».
Alors que l’ambassadeur des Etats-Unis salue ce contrat qui s’inscrit dans le cadre des excellentes relations d’amitié et de fructueuses coopérations entre les USA et le Cameroun, Michael Bangue-Tandet de Boeing brandit la longue expérience de sa société, 100 ans d’expertise. « Notre équipe est déjà présente et nous commençons à travailler dès aujourd’hui (hier, Ndlr) et ferons notre possible pour aider au redressement et à l’envol de Camair-Co ». © Cameroon Tribune : Félicité BAHANE N.

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail