Compagnies aériennes : mise à jour de la liste noire de l’Union européenne

L’Union européenne a mis à jour les transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitation en Europe avec une liste noire comprenant quelque 230 compagnies aériennes.

Peu de changement notable, si ce n’est l’ajout de la compagnie nationale irakienne Iraqi Airways et le retrait de la liste noire de la compagnie nationale kazakh Air Astana. L’interdiction d’Iraqi Airways dans l’Union européenne s’explique par des problèmes de sécurité non résolus, et non pas par des problèmes de sûreté. La levée officielle d’interdiction d’Air Astana permet à cette dernière d’assurer sereinement ses dessertes européenne (dont une nouvelle ligne entre la capitale kazakh Astana et Paris).

Les compagnies aériennes de Thaïlande ont échappé de justesse à la liste noire européenne, l’Agence européenne de la sécurité aérienne ayant décidé de laisser du temps aux autorités thaïlandaises d’améliorer le niveau de sécurités de ses transporteurs. Une interdiction des compagnies thaïlandaises, et donc Thai Airways, aurait été désastreuse pour le tourisme du pays. Début décembre, l’Administration fédérale de l’aviation civile américaine avait placé les transporteurs de Thaïlande en catégorie 2 (celle des pays comme le Ghana, le Bangladesh ou encore l’Indonésie) tout en interdisant à Thai Airways à ouvrir de nouvelles dessertes aux Etats-unis.

Sept compagnies font l’objet de restrictions d’exploitation. Elles ne sont autorisée à desservir l’Europe qu’en utilisant des types d’appareils récents : Afrijet et SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), Iran Air (Iran), TAAG Angolan Airlines (Angola) et Air Madagascar (Madagascar).

La liste noire des 230 compagnies interdites est disponible sur le site de l’Union européenne. par Alain Lebas dans Actualité ! .air-journal.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Receive our trimestrial newsletter by mail