L’opérateur low-cost Fastjet double a flotte d’Airbus

La compagnie aérienne, active en Tanzanie, a doublé sa flotte cette année. Malgré une forte hausse du taux d'utilisation de ses appareils, l'opérateur craint une perte plus large que prévu. Explications.

La compagnie aérienne low-cost fastjet a vu sa flotte tripler durant le mois de septembre. L’opérateur a pris possession vendredi dernier a pris possession d’un Airbus A319 acquis pour environ 15,5 millions de dollars. L’appareil, le premier détenu en propre par Fastjet, est le troisième avion à rejoindre la flotte de l’opérateur aérien durant les quatre dernières semaines. La compagnie voit ainsi sa flotte doubler, passant de 3 à 6 appareils, soit une offre de 50 000 sièges par semaine contre 28 000 sièges à la fin du premier juin.

Difficultés

La compagnie, qui dessert trois destinations en Tanzanie, ainsi que Johannesburg, Harare, Lusaka et Entebbe, a toutefois dû reporter à la fin de cette année l’ouverture de deux bases en Zambie et au Zimbabwe – censée s’ajouter à son hub de Dar es Salaam.

« Alors que nous avons vu des améliorations très importantes [au premier semestre], les monnaies africaines ont perdu considérablement de leur valeur par rapport au dollar. Cela, combiné à une réduction mondiale des prix des matières premières, a causé un ralentissement économique en Tanzanie et en Zambie. En conséquence, le conseil d’administration a abaissé ses prévisions pour l’année 2015, mais reste confiant quant aux objectifs 2016 », a indiqué dans un communiqué Ed Winter, directeur général de Fastjet.

Depuis le début de l’année, le shilling tanzanien et le kwancha zambien ont perdu environ 25 % et 75 % face au dollar américain, devise dans laquelle Fastjet publie ses résultats.

Selon le courtier britannique Liberum Capital, qui conseille Fastjet, le transporteur devrait enregistrer une perte de 31,1 millions de dollars cette année, soit environ 60 % de plus que les 19,5 millions de dollars prévus initialement, rapport l’agence Bloomberg.

Confiant

Fastjet reste toutefois très confiant, en raison notamment d’une hausse en efficacité opérationnelle constatée depuis le début de l’année.

Durant le premier semestre 2015, les trois Airbus A 319 opérés alors par Fastjet ont transporté 363 769 passagers (+56 % par rapport aux états financiers retraités du premier semestre 2014), pour un revenu par passager en hausse de +7 % à 86,61 dollars.

La compagnie aérienne a enregistré une perte opérationnelle de -12,8 millions de dollars durant cette période, c’est 35,3 % de mieux que durant la même période l’an dernier.

Fastjet, qui a levé 75 millions de dollars début avril, disposait d’une trésorerie de 70 millions de dollars à la fin du premier semestre, contre 17,9 millions de dollars, un an plus tôt.

Selon Liberum Capital, le transporteur aérien pourrait être bénéficiaire dès l’an prochain avec un résultat avant impôts de 10,7 millions de dollars.

Source : jeuneafrique.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail