Kenya Airways obtient des prêts de 240 millions $ auprès de l’Etat et d’Afreximbank

Kenya Airways, qui cumule les pertes depuis trois ans, a obtenu des prêts d’un montant cumulé de 240 millions de dollars auprès de l’Etat et de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank), a annoncé le ministre kenyan des Finances, Henry Rotich, le 1er septembre.

L’Etat kenyan  a accordé un prêt de 40 millions de dollars à la compagnie aérienne dans laquelle il détient une participation de 29,8%.

Afreximbank a, quant à elle, consenti un crédit-relais de 200 millions de dollars au transporteur  qui se débat dans des difficultés financières consécutives à l’effondrement de l’activité touristique au Kenya, dans le sillage des attentats meurtriers perpétrés par des groupes armés islamistes.

Le gouvernement kenyan avait annoncé, début août dernier, que la compagnie pourrait nécessiter un plan de sauvetage d’un montant situé entre 500 et 600 millions de dollars, indiquant que le montant définitif du plan de sauvetage et la forme de la recapitalisation de la compagnie dépendront d'un plan de redressement qui est actuellement en cours d’élaboration par les cabinets de consulting McKinsey et Seabury.

Détenue à hauteur de 27% par Air France-KLM, Kenya Airways  a enregistré des pertes record de  29,71 milliards de shillings (294,30 millions de dollars) durant son dernier exercice fiscal clos en mars 2015.

Source : Agence Ecofin

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Recevez notre bulletin trimestriel par e-mail