South African Airways snobe l’aéroport d’Abidjan

L'aéroport d'Abidjan, qui a obtenu la certification de l'administration américaine pour des vols directs vers les États-Unis, ne pourra pas compter sur le transporteur sud-africain, a appris "Jeune Afrique".

Selon nos informations, South African Airways ne démarrera pas ses trois vols hebdomadaires Johannesburg-Abidjan-Washington ce mois-ci, contrairement au programme proposé par Sylvain Bosc, le directeur des affaires commerciales de la compagnie publique sud-africaine, recruté en mai 2014 chez Corsair.

C’est pourtant sur la base de la promesse de l’ouverture de cette ligne que la Côte d’Ivoire a obtenu en avril la certification de la très rigoureuse Transportation Security Administration (TSA), l’agence nationale américaine de sécurité dans les transports.

Trafic

Les Sud-Africains, qui ont inauguré en début de mois la ligne Accra-Washington, font pour le moment l’impasse sur la capitale économique ivoirienne. Selon nos informations, une étude du cabinet d’avocats d’affaires Intervista commandée par South African Airways révélerait que l’aéroport d’Abidjan n’apportera pas suffisamment de trafic, alors même que le transporteur continue d’enregistrer de grosses pertes sur la ligne Johannesburg-Dakar.

Mais Gaoussou Touré, le ministre ivoirien des Transports, et le général Abdoulaye Coulibaly, le président de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny, ne devraient pas abandonner la piste sud-africaine. D’autant plus que l’américain Delta Airlines, également approché, traînerait les pieds à cause de son partenariat au sein de Sky Team avec Air France, principal opérateur des vols internationaux à l’aéroport d’Abidjan.

Source : Jeune Afrique

Écrire commentaire

Commentaires: 0